VIDEO. L'actrice Kristen Bell métamorphosée en patronne sexiste pour dénoncer les inégalités salariales

INÉGALITÉS Le site du Huffington Post américain a réalisé une fausse publicité qui vante les mérites des femmes salariées...

H.S.

— 

Capture d'écran de la publicité parodique réalisée pour le site du Huffington Post.
Capture d'écran de la publicité parodique réalisée pour le site du Huffington Post. — Huffington Post

« Votre entreprise cherche à maximiser sa production tout en réduisant ses coûts ? Pourquoi délocaliser toute votre production dans des pays lointains (…) quand on a la main-d’œuvre la moins chère et la meilleure ici, dans les bons vieux Etats-Unis d’Amérique : Les femmes ». C’est sur ce ton, volontairement acide, que débute la publicité parodique réalisée pour le site US du Huffington PostLe pure-player a fait appel à l’actrice américaine Kristen Bell (aka Veronica Mars), pour interpréter le rôle d’une cheffe d’entreprise vantant les mérites du salariat féminin.

Derrière cette parodie, c’est une problématique, commune à de nombreux états, qui est dénoncée : celle de l’inégalité salariale entre les hommes et les femmes. En 2014 aux Etats-Unis, les salariées américaines ont gagné 21 % de moins que les hommes. Un chiffre encore plus important en France. Selon l’Insee, l’écart sur le revenu salarial entre les hommes et les femmes est de l’ordre de 25 %.

Si cet écart s’explique notamment par le fait que les femmes occupent des postes moins qualifiés ou ancrés dans des secteurs moins rémunérateurs, par le fait que les femmes s’arrêtent plus régulièrement momentanément de travailler et acquiert moins d’expérience sur le marché du travail, un écart résiduel existe soulignait l’institut de statistiques dans un dossier publié en 2012. « La discrimination à l’égard des femmes peut aussi s’observer dans les postes auxquels elles accèdent et les responsabilités qu’elles se voient confier », ajoute les auteurs de l’étude.