VIDEO. Une interview de Donald Trump réalisée le 11 septembre 2001 suscite le malaise

DOSSIER Quinze ans après l'attentat qui a frappé New York le 11 septembre 2001, une archive sonore de Donald Trump est ressortie sur les réseaux sociaux...

H.S.

— 

Donald Trump à New York le 11 septembre 2016 lors des commémorations organisées quinze ans après l'attentat contre le World Trade Center. PENCER PLATT / AFP
Donald Trump à New York le 11 septembre 2016 lors des commémorations organisées quinze ans après l'attentat contre le World Trade Center. PENCER PLATT / AFP — AFP

Ce dimanche, l’ensemble de la classe politique américaine s’est rassemblé à l’occasion d’une cérémonie d’hommage, quinze ans après les attentats du 11 septembre 2001 qui ont causé la mort de 2.973 personnes. Malgré l’unité de façade affichée pour l’occasion, la campagne présidentielle s’est poursuivie, particulièrement sur les réseaux sociaux.

>> A lire aussi : Clinton qualifie les électeurs de Trump de «pitoyables», leur riposte sur les réseaux est impitoyable

Après le rétropédalage d’Hillary Clinton qui a qualifié les électeurs de Trump de « pitoyables » puis son « coup de chaud » lors de la cérémonie, c’est au tour de son rival républicain d’être particulièrement attaqué. Dans un article publié samedi, soit la veille de la commémoration, le journaliste Michael Kruse, du site Politico, relatait un épisode jusqu’ici oublié par la majorité des Américains. La scène se déroule le soir des faits, lors d’une interview téléphonique diffusée sur la chaîne locale UPN 9.

« Au milieu de la conversion qui dure une dizaine de minutes, Trump fait une parenthèse sur son sujet favori — la taille. '40 Wall Street', explique-t-il, en référence à son immeuble [ La « Trump Tower »] situé à quelques rues des tours jumelles, 'était le second building le plus haut au sud de Manhattan, et c’était en réalité, avant la construction du World Trade Center, le plus haut. Ensuite ils ont construit le World Trade Center et c’est devenu le second plus haut. Et maintenant [à cause de l’effondrement des tours], c’est redevenu le plus haut' », cite le journaliste de Politico.

Une séquence narcissique gênante filmée qui est donc réapparue ce 11 septembre 2016, quinze après les faits.