VIDEO. Clinton qualifie les électeurs de Trump de «pitoyables», leur riposte sur les réseaux est impitoyable

RETOUR DE BÂTON La candidate démocrate s'est excusée depuis mais le mal est fait du côté des supporters de Donald Trump...

H.S. avec AFP

— 

Hillary Clinton accepte l'investiture démocrate
Hillary Clinton accepte l'investiture démocrate — -- AFPTV/POOL

Est-ce la « pire erreur » de la campagne présidentielle, comme le suggère Donald Trump ? Sous le feu des critiques, Hillary Clinton a présenté samedi ses excuses après avoir qualifié les électeurs de son rival pour la Maison Blanche de « pitoyables ». La candidate démocrate à la Maison Blanche n’a sans doute pas mesuré la polémique que susciteraient ses propos, vendredi soir lors d’un événement de levée de fonds à New York, lorsqu’ils ont été accueillis par une pluie d’applaudissements.

Les « Deplorables » VS les Misérables

A l’occasion du « gala LGBT pour Hillary » et devant de nombreux militants homosexuels, l’ancienne Première dame a dressé le portrait des partisans de l’homme d’affaires qu’elle affrontera lors de la présidentielle du 8 novembre. « Pour généraliser, en gros, vous pouvez placer la moitié des partisans de Trump dans ce que j’appelle le panier des pitoyables » (« Deplorable » en anglais), a alors lancé l’ancienne chef de la diplomatie américaine. Avant de détailler : « Les racistes, sexistes, homophobes, xénophobes, islamophobes. A vous de choisir ».

Quelques heures après la diffusion de la séquences, les partisans de Donald Trump ont décidé de riposter en masse sur les réseaux sociaux, parfois avec humour, en reprenant l’expression de la candidateavec mot-clé « #BasketOfDeplorables ». Les références cinématographiques ou culturelles, des Misérables au Expendables en passant par le film « Moi, Moche et Méchant (»Despicable Me" en version anglaise) ont alimenté de nombreux détournements.

« Celle qui traîne 30 années de scandales, incapable de dire la vérité nous qualifie de pitoyables ? #BasketOfDeplorables » (« Bande de pitoyables »).

« Je suis si fier de faire partie des Pitoyables #Trump2016 » (en référence au film Expendables)

L’un des fils de Donald Trump, Eric Trump, a également posté une photo prise lors d’un meeting de son père pour dénoncer les propos d’Hillary Clinton : « Regardez cette bande de pitoyables à Pensacola en Floride la nuit dernière. Quelle horrible expression. #CrookedHillary », pouvait-on lire sur son compte Twitter.