VIDEO. Un chien-sauveteur a été reçu par le pape François

ITALIE Ce labrador noir appartient à une brigade canine de la police…

H.S. avec AFP
— 
Léo, un labrador qui a participé aux recherches des survivants du tremblement de terre en Italie a été reçu par le pape.
Léo, un labrador qui a participé aux recherches des survivants du tremblement de terre en Italie a été reçu par le pape. — OSSERVATORE ROMANO / AFP

Un peu plus d’une semaine après le tremblement de terre qui a touché le centre de l’Italie, les chiens sont à l’honneur des médias du pays. Vendredi, Romeo, un golden retriever a été sorti vivant des décombres de la maison de ses maîtres, où il aura passé plus de neuf jours. Ce samedi, c’est un labrador secouriste qui a reçu les honneurs d’une audience avec le pape.

Lorsque le tremblement de terre a frappé, avant l’aube le 24 août, le petit village médiéval de San Lorenzo a Flaviano, un hameau près d’Amatrice, les maîtres de Romeo, qui dormaient au deuxième étage, ont réussi à quitter la maison. Mais le chien, qui était au premier, était coincé par les débris. Après avoir passé des heures à le chercher, ses maîtres avaient finalement accepté d’être évacués du village dévasté.

C’est sans espoir que le couple est revenu vendredi soir, accompagné de pompiers, pour tenter de récupérer des affaires personnelles parmi les ruines de la maison. Ils étaient à peine arrivés lorsque le chien, entendant leurs voix, s’est mis à aboyer.

>> A lire aussi : VIDEO. Un chien extrait vivant des décombres dix jours après le séisme en Italie

Les pompiers ont immédiatement commencé à dégager les débris, et ont sorti le chien. Aucun survivant humain n’a été retrouvé parmi les décombres depuis le soir du 24, lorsque la petite Giorgia, quatre ans, avait été retrouvée vivante grâce au chien renifleur Leo qui l’avait localisée.

Ce labrador noir, qui appartient à une brigade canine de la police, a été reçu par le pape François samedi, trois jours après avoir été l’invité d’honneur d’une rencontre bilatérale entre le Premier ministre italien Matteo Renzi et la chancelière allemande Angela Merkel.