Vladimir Poutine le 26 juillet 2016.
Vladimir Poutine le 26 juillet 2016. — Mikhail Klimentyev/AP/SIPA

ROYAUME-UNI

Poutine rencontre discrètement des étudiants britanniques (qui mettent les photos sur Facebook)

La visite du président russe au sein de l'école la plus réputée du Royaume-Uni...

Le président russe Vladimir Poutine a l’habitude de faire attendre les grands de ce monde, mais il a trouvé le temps de rencontrer la semaine dernière un groupe d’élèves du prestigieux établissement britannique Eton College, a indiqué le Kremlin jeudi.

Selon son porte-parole Dmitri Peskov, Vladimir Poutine a passé une heure avec des étudiants de l’établissement scolaire le plus huppé du Royaume-Uni, qui a notamment accueilli les princes William et Harry. « C’était une visite totalement privée et la rencontre n’était pas ouverte au public », a déclaré Dmitri Peskov, ajoutant que les participants avaient eu une « discussion ouverte ».

« C’était vraiment une conversation privée qui ne devait pas être rendue publique »

L’archimandrite Tikhon, considéré comme le conseiller religieux du président russe, a organisé cette rencontre après avoir donné un discours à Eton, a précisé le porte-parole. « C’était intéressant à la fois pour le président et les jeunes mais ce ne serait pas correct de donner des détails, vu que c’était vraiment une conversation privée qui ne devait pas être rendue publique », a-t-il ajouté.

Les médias britanniques avaient évoqué cette rencontre quand certains élèves ayant rencontré Vladimir Poutine ont publié des photos (rapidement supprimées) d’eux avec le chef de l’Etat russe. Trenton Bricken, l’un de ces étudiants, a écrit sur Facebook que Vladimir Poutine est « petit en personne mais pas en présence ». Un commentaire accompagné d’une photo toujours en ligne de lui en train de serrer la main du président.

Le collège d’Eton a vu passer sur ses bancs de futurs Premiers ministres, des membres de la famille royale et de nombreux membres de l’establishment britannique. L’ex-Premier ministre David Cameron ou l’artisan du Brexit, Boris Johnson, y ont été élèves. Le président russe rencontrera pour la première fois la nouvelle Première ministre britannique Theresa May à Hangzhou, en Chine, à l’occasion du sommet du G20 qui s’ouvre dimanche.