PewDiePie fait croire qu'il a rejoint Daesh, Twitter suspend son compte

PLAISANTERIE Le YouTubeur a poussé la blague un peu loin et le réseau social n'a pas eu envie de rire...

20 Minutes avec AFP

— 

Le Suédois Felix Kjellberg, alias PewDiePie, au Social Star Awards, à Singapour, le 23 mai 2013.
Le Suédois Felix Kjellberg, alias PewDiePie, au Social Star Awards, à Singapour, le 23 mai 2013. — ROSLAN RAHMAN / AFP

La plaisanterie est allée un peu trop loin. « Moi-même et Jack ScepticEye avons rejoint Daesh » : après cette blague sur Twitter, PewDiePie, le plus célèbre YouTubeur du monde, a vu son compte suspendu temporairement par le réseau social mercredi, une mésaventure qui a mis ses fans en ébullition.

>> A lire aussi : VIDEO. YouTubeur le mieux payé au monde, PewDiePie se justifie: «Je travaille énormément»

Le jeune Suédois, de son vrai nom Felix Kjellberg, suivi par plus de 47 millions de fans sur YouTube, a posté une vidéo où il raconte avec amertume et colère comment le public a cru réellement qu’il avait rejoint Daesh. Au départ de cette affaire : une plaisanterie lancée par un faux article de presse, qu’il a alimentée sans imaginer les conséquences.

Au commencement, un compte Twitter « dé-certifié »

En réalité, tout est parti de son agacement contre les « comptes certifiés » par Twitter, distingués par un logo bleu, pour garantir qu’ils appartiennent véritablement à leur propriétaire. Mais ces comptes génèrent des notifications automatiques sur les smartphones.

Saturé par les milliers d’internautes acharnés qui cliquent pour attirer son attention, PewDiePie avait décidé de « dé-certifier » son propre compte. Au lieu du logo bleu de certification, il a été affublé d’un petit globe bleu.

Il trompe ses fans avec l’aide d’un compte parodique

« C’est alors que l’Amérique s’est réveillée », explique le YouTuber d’une voix sombre, l’air désabusé. « Ce faux site appelé "Sky News" a posté un tweet disant que je n’étais plus certifié à cause de mes relations supposées avec Daesh. Cela semblait juste, non ? » ironise-t-il. Sans se douter qu’on pouvait y croire, PewDiepie a alors retweeté le message, avec un photomontage de son visage hilare devant une foule de djihadistes.

« Personne n’a compris la blague ! Les gens voulaient une explication si désespérément qu’ils pouvaient tout croire. Cela leur aurait pris, quoi, une seconde et demi » pour voir que le compte était faux (l’identifiant est @SkyNeiws). « Donc ils ont commencé à croire que j’avais rejoint Daesh ! » s’énerve-t-il, messages de fans affolés à l’appui.

« Ce compte (@SkyNeiws) était évidemment faux et non certifié. Personne ne l’a vu. Cela montre à quel point la certification est efficace ! », ajoute-t-il. « Tout ça n’a pas d’importance… Ce globe bleu montre en fait mon rang dans Daesh, tu peux progresser jusqu’à la fleur bleue et avec beaucoup de chance avoir le pop-corn », termine-t-il en plaisantant.

Une heure de suspension

Mercredi, pendant environ une heure selon la presse américaine, le compte de l’humoriste a été suspendu, alors que le hashtag #savepewdiepie fleurissait sur les réseaux. Un peu plus tard, PewDiePie a tweeté : « Je vais parfaitement bien, je me sens très bien aujourd’hui et cela me réchauffe le coeur de voir que tant de gens s’inquiètent pour moi », ajoutant une petite mention à la folle histoire de la YouTubeuse Marina Joyce.