La page Wikipédia du nouveau propriétaire de l'OM vandalisée par les supporters du PSG

HUMOUR 2.0 La page Wikipédia de Frank McCourt a été modifiée à plusieurs reprises peu après l’annonce du rachat du club marseillais…

H.S.

— 

Frank McCourt, le 14 avril 2011 à Los Angeles lors d'une conférence de presse au Dodger Stadium.
Frank McCourt, le 14 avril 2011 à Los Angeles lors d'une conférence de presse au Dodger Stadium. — KEVORK DJANSEZIAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Fin du suspens pour les supporters de l’Olympique de Marseille. Ce lundi 29 août, à l’occasion d’une conférence de presse, le maire de la ville, Jean-Claude Gaudin et  Margarita Louis-Dreyfus, l’actionnaire majoritaire du club ont officialisé le rachat de l’OM par  Frank McCourt, homme d’affaires américain, promoteur immobilier et ex-propriétaire du club de baseball des Dodgers de Los Angeles. Une annonce qui a, très rapidement et avant même sa confirmation, fait réagir les détracteurs de l’OM qui se sont amusés à modifier la biographie de McCourt sur l’encyclopédie en ligne Wikipédia.

Capture d'écran d'une des modifications publiée puis retirée sur la page Wikipédia de Frank McCourt
Capture d'écran d'une des modifications publiée puis retirée sur la page Wikipédia de Frank McCourt - Wikipédia
Capture d'écran d'une des modifications publiée puis retirée sur la page Wikipédia de Frank McCourt
Capture d'écran d'une des modifications publiée puis retirée sur la page Wikipédia de Frank McCourt - Wikipédia

Dès 15h10 ce jeudi, soit dix minutes avant le début de la conférence, la page Wikipédia de Frank McCourta subi ses premières modifications. Jusqu’à 16h20, plus de 200 versions différentes de sa biographie se sont succédé, chaque internaute  pouvant modifier librement une page mais seulement dans le respect de la charte de l’encyclopédie.

>> A lire aussi : L'OM officiellement repris par l'entrepreneur américain Frank McCourt

Or, dans la majorité des cas, les phrases et les paragraphes ajoutés étaient l’expression de supporters parisiens, usant de blagues potaches ou de copieuses insultes à l’encontre des dirigeants du club et de ses supporters. Les modérateurs et les administrateurs ont tenté de faire preuve de vigilance en rétablissant la version initiale de la page actualisée mais de nombreuses captures d’écran ont pu circuler sur les réseaux sociaux. Les trolls, à jamais les premiers pour vanner l’OM.