Condamné pour avoir fait l’amour à son vélo

INSOLITE Liaisons dangereuses...

P. K.

— 

Robert Stewart a été placé mercredi dernier sur la liste des délinquants sexuels outre-Manche. Normalement, l’homme devrait faire peur aux bonnes gens. Mais en fait non, car le crime de Robert Stewart est plus ou moins étrange. En octobre dernier, il a été surpris dans sa chambre d’hôtel à Ayr, en Ecosse, en fâcheuse posture.

«Il bougeait les hanches d’avant en arrière»

Gail Davidson, du tribunal d’Ayr, qui l’a condamné, raconte: «Des employés de l’hôtel ont frappé plusieurs fois à la porte. Il n’y avait pas de réponse. Ils ont utilisé un passe et ils ont trouvé l’homme seulement vêtu d’un tee-shirt blanc, nu à partir de la taille. Il tenait son vélo et bougeait les hanches d’avant en arrière, comme pour simuler l’acte sexuel.»

Les témoins, choqués, ont porté plainte. Robert Stewart connaîtra sa peine le mois prochain. Il n’est même pas le premier. En 1993, Karl Watkins, un électricien, avait été emprisonné pour avoir copulé avec des pavés à Redditch.

Une seule question demeure, et elle agite la blogosphère: mais comment peut-on faire l’amour avec un vélo?