L’Eglise protestante lance sa page internet pour s’inscrire (ou se désinscrire) et perd 15.000 fidèles

NORVÈGE L’Eglise a sauté le pas en se lançant sur internet pour améliorer la tenue de ses registres. Le résultat escompté n’était probablement pas celui-ci…

H.S. avec AFP

— 

Une église traditionnelle norvégienne à Flakstad.
Une église traditionnelle norvégienne à Flakstad. — OLIVIER MORIN / AFP

Pas si fidèles que ça, les paroissiens… L’Église protestante de Norvège a annoncé vendredi avoir perdu plus de 15.000 membres en quatre jours depuis qu’elle permet de se désinscrire en quelques clics.

>> A lire aussi : L'Eglise du monstre de spaghettis volant célèbre son premier mariage légal

Longtemps critiquée pour la tenue erratique de ses registres, l’Église luthérienne, principale confession du royaume scandinave, a mis en ligne lundi une page Internet permettant à chacun de vérifier son statut mais aussi de s’inscrire et se désinscrire aisément. Résultat : 15.053 brebis ont choisi de suivre une autre voie depuis le début de la semaine, un exode auquel l’Église disait s’attendre.

« Nous continuerons d’avoir une Église populaire ouverte et accueillante », a déclaré une responsable des autorités religieuses, Kristin Gunleiksrud Raaum, dans un communiqué. « Mais personne ne doit être membre contre son gré et je suis donc contente que cette solution en self-service soit en place ».

>> A lire aussi : Berlin: Une église protestante célèbre le culte de "Star Wars"

Longtemps religion officielle mais en cours de séparation avec l’État, l’Église de Norvège revendique 3,8 millions de membres, soit 73 % de la population du pays. Et si ça peut lui mettre un peu de baume au cœur, 549 personnes se sont connectées pour rejoindre ses rangs depuis le début de la semaine.