Avec #WeWearWhatWeWant, les femmes rondes assument leur garde-robe

MODE Le hashtag a été lancé sur les réseaux sociaux par des jeunes femmes qui revendiquent le droit de s’habiller comme elles l’entendent…

P.F.

— 

Simone Mariposa a lancé le hashtag #WeWearWhatWeWant.
Simone Mariposa a lancé le hashtag #WeWearWhatWeWant. — Capture d'écran/ Instagram @simonemariposa

Les diktats de la mode sont tenaces et les femmes rondes sont bien placées pour le savoir. Difficile d’assumer de ne pas rentrer dans un 36 quand vous essuyez des remarques désobligeantes ou des moqueries sur votre style vestimentaire, simplement parce que vous êtes rondes et que vous avez décidé de porter un short, une robe moulante ou une mini-jupe.

>> A lire aussi : Avec #IamNotAfraidToSayIt, les victimes de viol russes et ukrainiennes brisent un tabou

C’est de ce constat qu’est partie la campagne #WeWearWhatWeWant (#NousPortonsCeQueNousVoulons) sur les réseaux sociaux. Tout a commencé lorsqu’une jeune femme se faisant appeler «  Vintage Honey » a raconté sur Twitter une scène qui l’a interpellée.

« Hier je rentrais chez moi et j’ai vu une fille grande taille marcher jusqu’au métro dans une jolie robe turquoise, avec un foulard. Elle était super, a tweeté la jeune femme. Bien sûr, la robe à l’air plus courte sur une fille "avec des formes", à cause des cuisses et des seins. Une femme d’âge moyen a ouvertement ricané au passage de cette fille, remuant sa tête et faisant une moue. J’étais horrifiée de la façon dont elle a fait cela ouvertement. »

>> A lire aussi : Un site veut vendre des shorts XXL en se moquant des femmes rondes, une styliste leur répond

Très rapidement, de nombreuses réactions sont apparues sur le réseau social. En particulier celle d’une amie de « Vintage Honey », Simone Mariposa, une mannequin grande taille de 23 ans, qui a tweeté : « Je ne permettrai plus aux gens de me dicter ce que je devrais porter ou non. Se montrer n’est pas uniquement réservé aux femmes plus minces. », avant de poster une photo d’elle vêtue d’une robe moulante, accompagnée du hashtag #WeWearWhatWeWant.

De nombreuses jeunes femmes ont ainsi suivi le mouvement en postant des photos d’elles sur Twitter et Instagram pour revendiquer le droit de s’habiller comme elles le veulent.

Très étonnée par l’ampleur prise par cette campagne, Simone Mariposa a déclaré au site Buzzfeed avoir beaucoup souffert de ne pas correspondre aux canons de beauté. « J’avais arrêté de dévoiler mes jambes et mes bras, j’évitais les vêtements qui moulaient mon ventre et je ne me lâchais pas en public, a expliqué la jeune femme. Après un moment, j’ai arrêté de laisser la société me dicter ma garde-robe et j’ai commencé à porter des choses que j’avais toujours rêvé de porter, qui me font me sentir belle. »