«Pokémon GO»: La ministre des Familles dénigre le jeu sur Twitter le jour de sa sortie. Mauvaise idée

JEUX VIDÉO Laurence Rossignol a ironisé sur les capacités du jeu événement à « favoriser les échanges, la curiosité et l’attention à l’autre »…

H.S.

— 

Capture d'écran du tweet envoyé par la ministre des Familles le jour de la sortie du jeu Pokémon Go en France.
Capture d'écran du tweet envoyé par la ministre des Familles le jour de la sortie du jeu Pokémon Go en France. — @laurossignol

C’est ce qui s’appelle avoir le nez fin ou le sens du timing. Ce dimanche, jour de la sortie officielle du jeu Pokémon GO sur téléphone en France, attendu par des milliers de fans, la ministre des Familles, de l’Enfance et du droit des Femmes a décidé de commenter l’événement en postant, sur Twitter, un drôle de message.

>> A lire aussi : «Pokémon GO»: Ces gens qui détestent déjà le jeu

« Chic ! Un nouveau jeu pour favoriser les échanges, la curiosité et l’attention à l’autre » a ironisé la ministre, accompagnant son message d’une photo de badauds, assis sur une rambarde dans un parc, le nez vissé à l’écran de leur smartphone.

Sauf qu’immédiatement, les internautes ont réagi, accusant la ministre de véhiculer des clichés éculés qui collent à la peau des gamers. Plusieurs utilisateurs du réseau social ont publié leurs propres expériences, d’autres ont préféré répondre avec humour,faisant référence à une séquence diffusée par le Petit Journal de Canal + en avril 2013, tournée à l’Assemblée Nationale. Sur les images, on aperçoit la ministre jouer sur son iPad au jeu Ruzzle, visiblement peu attentive aux débats qui se déroulent autour d’elle. L’occasion était trop bonne pour les twittos, de prendre la ministre à son propre jeu.

Moins d’une heure après son premier tweet, Laurence Rossignol est revenue sur son propos, remerciant les internautes pour leurs témoignages sur la sociabilité véhiculée et encouragée par le jeu. Trop tard, Internet n’oublie jamais, les gamers non plus.