Carte bleue pour demandeurs d'asile: Le vrai du faux des réseaux sociaux

INTOX Des informations fausses ou inexactes circulent sur cette carte bleue spécifique...

T.L.G.

— 

Image d'une carte bleue pour demandeur d'asile
Image d'une carte bleue pour demandeur d'asile — Facebook

L’image circule massivement sur les réseaux sociaux depuis quelques jours avec des commentaires révoltés et parfois mensongers. Le cliché montre une carte bancaire portant l’inscription « allocation pour demandeurs d’asile ».

Cette image a notamment été partagée par le député européen FN Bernard Monot, a remarqué un journaliste du Monde.

« Cette carte permet d’effectuer des retraits pouvant aller, selon les cas, jusqu’à presque 40 euros par jour (en fonction de la taille de la famille) ! Je vous laisse le soin d’apprécier votre générosité à l’égard de vos futurs voisins de paliers », peut-on lire en commentaire de la publication de l’eurodéputé frontiste.

Cette information, circulant notamment dans les milieux d’extrême droite, est pourtant inexacte. 20 Minutes vous explique pourquoi.

L’allocation pour demandeur d’asile existe-t-elle ? OUI

Plusieurs publics sont susceptibles de toucher une allocation temporaire d’attente (ATA) : les demandeurs d’asile mais aussi les apatrides, les salariés expatriés, ou les détenus libérés s’ils n’ont pas assez travaillé. Concernant les migrants, l’ATA a été remplacée par l’ADA, allocation pour demandeurs d’asile, dont il est ici question, en novembre 2015.

Tous les migrants peuvent en bénéficier ? NON

Contrairement aux rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux, seuls les demandeurs d’asile peuvent en bénéficier. « En tant que demandeur d’asile, vous n’êtes pas autorisé à travailler avant un délai de 9 mois. Toutefois, si vous êtes majeur, une allocation pour demandeur d’asile (ADA) peut vous être versée », précise le site service-public. La perception de l’ADA est d’ailleurs réglementée. Le demandeur doit :

  • avoir accepté les conditions matérielles d’accueil proposées par l’Ofii,
  • avoir au moins 18 ans,
  • être en possession de l’attestation de demandeur d’asile,
  • avoir des ressources mensuelles inférieures au montant du revenu de solidarité active (RSA) (voir ci-dessous)
    rsa
    rsa - https://www.service-public.fr

     

Les demandeurs d’asile touchent-ils tous 40 euros ? NON

Autre imprécision : le montant de l’ADA (40 euros) qui tourne sur les réseaux sociaux. La somme de l’allocation dépend de la taille de la famille. Une personne seule reçoit 6.80 euros par jour. Un couple perçoit 10.20 euros. Il faudrait une famille de 10 personnes pour atteindre les « presque 40 euros » évoqués par Bernard Monot.

Allocations pour demandeurs d'asile.
Allocations pour demandeurs d'asile. - https://www.service-public.fr

Le versement de l’ADA se termine par ailleurs « à la fin du mois qui suit celui de la notification de la décision définitive sur votre demande d’asile ou jusqu’à votre transfert effectif dans un autre pays », précise service-public.

Existe-t-il une carte bleue spécifique ? OUI

Un demandeur d’asile n’a souvent pas de compte bancaire. Depuis quelques années, le monde de l’humanitaire utilise donc la carte de retrait pour éviter d’avoir à gérer des sommes liquides, précise le Monde. « L’allocation pour demandeur d’asile est versée mensuellement […] par alimentation d’une carte de retrait. De manière transitoire ou par dérogation, notamment dans les départements d’outre-mer, l’allocation peut être versée par virement sur un compte bancaire du bénéficiaire », précise la loi.