VIDEO. Les Iles Féroé équipent des moutons pour créer des Google Street View

DEBROUILLARDISE Les habitants des îles Féroé ont équipé des moutons de caméras et réalisé leur propre cartographie...

A.-L.B.

— 

Capture d'écran vidéo Youtube/The full story: #wewantgooglestreetview/Visit Faroe Islands
Capture d'écran vidéo Youtube/The full story: #wewantgooglestreetview/Visit Faroe Islands — Youtube/Visit Faroe Islands

Le géant américain Google n’a pas encore envoyé de voitures pour cartographier les îles Féroé, au nord du Royaume-Uni. En consultant les cartes en ligne de ces îles situées entre l’Ecosse et l’Islande, seuls quelques lieux ont été photographiés.

Capture d'écran vidéo Youtube The full story: #wewantgooglestreetview/Visit Faroe Islands
Capture d'écran vidéo Youtube The full story: #wewantgooglestreetview/Visit Faroe Islands - Youtube/Visit Faroe Islands

Pour remédier à cette omission, des Féringiens ont eu l’idée de créer le projet « Sheep View 360 ». Ils ont équipé des moutons avec un GPS et une caméra 360 degrés, rapporte le Guardian. Trottant en liberté, cinq moutons apportent des données qui sont ensuite collectées pour les ajouter à la carte mondiale Google Street View. Des vidéos 360 degrés ont aussi été mises en ligne sur le site Visit Faroe Islands.

Appel du pied à Google

Ces idées géniales ont été lancées par Durita Dahl Andreassen, qui a publié une pétition intitulée « Nous voulons Google Street View » sur le site touristique des Iles Féroé, ajoute Mashable.

Capture d'écran Youtube/The full story: #wewantgooglestreetview/Visit Faroe Islands
Capture d'écran Youtube/The full story: #wewantgooglestreetview/Visit Faroe Islands - Youtube/Visit Faroe Islands

La jeune femme explique l’utilité de ces moutons - dont la population est le double de celle des humains —, elle demande de l’aide aux internautes car, selon elle, seul Google peut cartographier l’intégralité du réseau routier de ces îles.

Cette pétition décidera-t-elle Google de cartographier les 18 îles qui composent les Féroé ? Pas si sûr. Contacté par le Guardian Travel à propos de ce projet « Google Sheep View 360 », le géant américain n’a pas précisé s’il envisageait, ou non, de cartographier ces îles.

Le projet de Durita Dahl Andreassen a fait réagir plusieurs internautes, et les avis sont globalement très positifs. Mais l’un des internautes, Jóhannes Birgir Jensson répond à un billet de la jeune femme e n expliquant que les Féringiens n’ont pas besoin de Google. « Je suis perplexe quant à la raison pour laquelle vous demandez Google Street View de venir chez vous alors que vous pouvez être indépendant [de Google] (…) et créer vos propres cartes en utilisant des outils comme Mapillary ». L’homme explique avoir cartographié plusieurs endroits en Islande, tels  Stalfur et Snæfellsjökull, en utilisant le logiciel Mapillary. Il conseille alors : « Prenez une personne dans chaque village et vous aurez tous les villages en ligne en une semaine. »