NKM trolle ses rivaux de la primaire à droite en vidéo sur Twitter

POLITIQUE Nathalie Kosciusko-Morizet tente de donner un coup de boost à se campagne avec humour...

W.P.

— 

NKM sur les bancs de l'Assemblée, en février 2016.
NKM sur les bancs de l'Assemblée, en février 2016. — LIONEL BONAVENTURE / AFP

« Je souhaite qu’elle soit candidate, c’est l’une des raisons fondamentales de mon engagement en politique », dit Bruno Le Maire. « Elle a fait une campagne remarquable », ajoute Jean-François Copé, tandis que François Fillon parle de « Nathalie, l’innovante, l’intrépide. » Les candidats à la primaire à droite auraient-ils déjà déclaré forfait dans la course à la primaire à droite pour prêter allégeance à Nathalie Kosciusko-Morizet ? C’est sans doute ce qu’essaye de faire croire NKM dans un petit clip de campagne, un habile montage compilant d’extraits de discours de ses principaux rivaux Nicolas Sarkozy et Alain Juppé compris.

Et comme le second degré n’est pas accessible à tous, l’équipe de campagne de l’ancienne ministre de l’écologie a bien précisé, en fin de vidéo, que celle-ci était « réalisée avec trucage. » On n’est jamais assez prudent.

Déjà 12 candidats officiellement en lice

Nathalie Kosciusko-Morizet tente par ce moyen d’attirer la sympathie de l’électorat, et notamment des jeunes, dont elle devrait avoir besoin pour remporter une primaire à laquelle douze politiques de droite se sont déjà portés candidats, sans compter Nicolas Sarkozy.

>> A lire aussi : Primaire de la droite: NKM, une candidate isolée

L’ancien président de la République, qui a jusqu’au 25 août pour déclarer sa candidature, fera figure de favori au côté d’Alain Juppé. Des sondages réalisés par Elabe, Odoxa et de TNS-Sofres rapportent que NKM est très loin derrière. Elle ne serait accréditée que d’environ 3 % des voix si la primaire se tenait aujourd’hui.