Donald Trump tweete une image jugée antisémite d'Hillary Clinton puis la supprime

ETATS-UNIS Le candidat républicain n’en est pas à son premier coup d’essai, en novembre dernier il avait relayé un message raciste…

H.S.
— 
L'image postée samedi 2 juillet par Donald Trump a été supprimée depuis et remplacée.
L'image postée samedi 2 juillet par Donald Trump a été supprimée depuis et remplacée. — @Amy_Siskind

« Pourquoi y a-t-il une étoile de David ? », en quelques mots,Josh Schwerin, porte-parole de la candidate démocrate américaine, Hillary Clinton, a provoqué la panique dans le camp du républicain Donald Trump. En cause, une image postée samedi 2 juillet sur le compte Twitter officiel de Trump, supprimée depuis, du visage d’Hillary Clinton sur fond de billets de 100 dollars accompagné du message « la candidate la plus corrompue de tous les temps », dans une bulle en forme d’étoile de David.



Conspué sur le réseau social pour avoir eu recours à l’imagerie traditionnelle antisémite, le milliardaire a supprimé son message avant de le remplacer par la même image, la bulle en étoile de David ayant été remplacée par un simple rond à fond rouge. Le pure player américain MIC a enquêté sur l’origine et les auteurs de l’image. Selon le site, l’image avait déjà été publiée le 22 juin, sur un forum néonazi, antisémite et suprématiste blanc.

Le fichier original, disparu du forum mais encore présent sur un site d’archives en ligne, portait par ailleurs un nom explicite souligne MIC : « Le nom du fichier, HillHistory.jpg, serait un clin d’œil au code néonazi » HH « soit » Heil Hitler «, que l’extrême droite aime dissimuler ». Si l’équipe de campagne n’a pas souhaité répondre aux questions du journaliste auteur de cette enquête, quant à l’origine de l’image, Donald Trump n’en serait pas à son premier coup d’essai.

En novembre dernier, la coqueluche des Républicains américains avait diffusé, toujours sur Twitter, des statistiques sur le taux de criminalité au sein de la communauté afro-américaine. Le message, également supprimé depuis, émanait déjà d’une source néonazie.