Biélorussie: Un lapsus de leur président et ils s'affichent nus au travail

VIRAL Dans un discours sur l'innovation Alexandre Loukachenko a lâché un « nous devrions nous déshabiller et travailler », depuis les photos « à poil au travail » fleurissent sur le Web…

20 Minutes avec agence

— 

Depuis ce vendredi 24 juin, les Biélorusses s'affichent nus au travail et sur les réseaux sociaux. Ils répondent à un lapsus fait par leur président durant un discours et qui leur demandait de se déshabiller au travail.
Depuis ce vendredi 24 juin, les Biélorusses s'affichent nus au travail et sur les réseaux sociaux. Ils répondent à un lapsus fait par leur président durant un discours et qui leur demandait de se déshabiller au travail. — tati_varfolomeeva/Instagram

« Vous savez ce que vous devez faire, comment le faire, les objectifs à atteindre (…) mais toute notre vie se résume à des choses simples : nous devrions nous déshabiller et travailler. »

Lors de son discours sur l’innovation prononcé ce 23 juin, le président Alexandre Loukachenko voulait certainement dire : « se développer et travailler » ou « s’améliorer et travailler », les deux mots en biélorusses étant phonétiquement très proches.

Un lapsus respecté au pied de la lettre

Mais plus que l’idée censée ragaillardir les 9,5 millions d’habitants du pays, c’est le lapsus que les Biélorusses ont retenu. Dès le lendemain, vendredi 24 juin, ils ont ainsi choisi de respecter au pied de la lettre la consigne, comme l’a repéré le site Mashable.

 

#раздеватьсяиработать #беларусь #минск #it #performance #irm #irmcreative

A photo posted by IRM Creative (@irm.by) on

 

Не забывайте, что нужно делать в эти дни #eventstudiobonbon #раздеватьсяиработать

A photo posted by Event Studio BonBon (@eventstudiobonbon) on

 

 

 

Depuis, les photos de travailleurs nus essaiment sur le Web, regroupées sous le hashtag #déshabilletoiettravaille (#раздеватьсяиработать). Cachés par leur ordinateur, coiffés d’un seul casque de chantier ou d’un tablier de cuisine, les Biélorusses font tomber la chemise, avec le sourire. « A poil au travail » est en quelque jour devenu le nouveau credo local, sachant que bien souvent la photo est accompagnée de cette petite légende : « ce que le président dit, nous le faisons. »

 

 

 

#раздеватьсяиработать

A photo posted by kate stefurak (@katefloydrock) on

 

A noter qu’Alexandre Loukachenko est connu pour diriger la Biélorussie d’une main de fer. #déshabilletoiettravaille serait donc une belle manière de se moquer de la parole d’un président totalitaire qui restreint la liberté d’expression et jette ses opposants en prison.