Comment Internet a (brièvement) cru à la libération du Kraken

FAIL Un internaute pensant avoir découvert la créature fantastique grâce à Google Earth a agité Twitter ce week-end avant de faire un gros bide...

William Pereira

— 

Le Kraken est censé ressembler à «ça.
Le Kraken est censé ressembler à «ça. — LILO/SIPA

Et si Liam Neeson avait vraiment libéré le Kraken dans le Choc des Titans ? C’est ce qu’a un temps pensé le merveilleux monde de l’Internet ce week-end sur la base d’une simple recherche sur Google Earth.

«Il pourrait mesurer 30 mètres»

Pour rappel, le Kraken est une créature fantastique de très grande taille et dotée de nombreux tentacules issue des légendes scandinaves médiévales (et non japonaises).

L’homme à l’origine de la hype, Scott Waring, créateur du site ufosightingsdaily.com, était catégorique dans son repérage réalisé en avril . « Cela ressemble au Kraken. J’ai utilisé un outil de mesure de Google et cela m’indique qu’il pourrait mesurer 30 mètres. Mais cela pourrait bien n’être que la tête d’un calmar géant, ce qui signifierait qu’il pourrait faire plus de 60 mètres de long en comptant ses tentacules. » Voir 120 mètres!

La démarche et les calculs complexes de Scott Waring donnaient envie d’y croire. Donc forcément, Internet y a cru

Un simple rocher

Malheureusement, la science n’est jamais bien loin quand il s’agit de contredire les croyances les plus folles de l’Homme. Dans le cas présent, la science est un biologiste américain répondant au nom d’Andrew David Thaler. Ce dernier a réussi à démontrer assez facilement, sur son blog, que la forme que tout le monde prenait pour une créature légendaire n’était en fait qu’un… rocher.

De quoi déclencher une immense déception chez l’internaute.

Pourquoi tant d’efforts et de peine, alors que le Kraken vit sur la terre ferme (très exactement en Colombie) ?