L’algorithme de Google accusé de racisme (à tort)

MOTEUR DE RECHERCHE La recherche « trois adolescents noirs » en anglais fait remonter des images d’identité judiciaire, mais le moteur n’est pas fautif…

O. P.-V.

— 

Au siège de Google, à Mountain View, en Californie.
Au siège de Google, à Mountain View, en Californie. — Marcio Jose Sanchez/AP/SIPA

Tapez « three black teenagers » dans Google Images (ou cliquez sur le lien). Les photographies qui arrivent en premier ne sont pas les plus flatteuses, essentiellement des « mugshots » (les photos d’identité prises lors d’une arrestation) de jeunes afro-américains. En revanche, la combinaison «  three white teenagers » (trois adolescents blancs) fait émerger des images de jeunes souriants sur un fond blanc. Un décalage remarqué par un utilisateur de Twitter, qui explique sa démarche dans cette vidéo retweetée plus de 60.000 fois depuis mardi.

Google a rapidement été accusé de racisme. « Ils ne sont pas racistes mais je pense qu’ils devraient avoir un peu plus de contrôle sur des choses comme ça », a expliqué l’auteur de la vidéo au Guardian.

Contrôle de Google ou pas, son algorithme se base sur les recherches des internautes. En l’occurrence, les images d’adolescents blancs sont extraites de banques d’images utilisées par les médias pour illustrer des articles ou pour des publicités. Elles remontent donc beaucoup plus dans Google à cause de l’audience des pages auxquelles elles sont liées. Les mugshots d’adolescents noirs illustrent en revanche des faits divers médiatisés qui arrivent donc en premier quand on tape ces termes dans la barre de recherche.

A qui la faute ?

L’algorithme de Google est hors de cause, mais deux points relevant de la discrimination peuvent être soulignés : d’une part les publicitaires et/ou médias anglo-saxons qui préfèrent illustrer l’adolescence avec des images de jeunes blancs ; d’autre part, quand les recherches des internautes américains portent sur des adolescents noirs, c’est majoritairement pour lire des articles traitant de faits divers. A noter que traduits en français, les résultats ne donnent pas un décalage pareil.