VIDEO. Canada: Un trou géant dans la rue principale d'Ottawa déchaîne les internautes

CANADA Une artère de la capitale canadienne s'est effondrée sur 10m de large...

M.C.

— 

L'effondrement d'une rue à Ottawa a inspiré les internautes.
L'effondrement d'une rue à Ottawa a inspiré les internautes. — Twitter/@SFAgentPeterG

Un événement majeur dans la paisible capitale du Canada. L'une des principales artères d'Ottawa, ville de 900.000 habitants située dans la province de l'Ontario, s'est effondrée mercredi sur plus de 10 mètres, soit pratiquement toute sa largeur, formant en plein centre-ville un trou béant de près de 5 mètres de profondeur.

L'incident spectaculaire a nécessité l'évacuation d'un immeuble, d'un hôtel et d'un centre commercial de la ville, mais «nous n'avons à déplorer aucune victime ou de personnes disparues», a déclaré le maire, Jim Watson. Une voiture s'est toutefois retrouvée engloutie par le gouffre.

C'est la rupture d'une canalisation d'eau qui serait à l'origine de cet affaissement, ont estimé les autorités sans exclure les impacts potentiels de la construction en cours d'une ligne souterraine de métro. L'imposant trou à l'intersection des deux axes les plus fréquentés de la capitale canadienne, à quelques centaines de mètres du parlement et des bureaux du Premier ministre, va provoquer d'importantes perturbations dans les prochains jours pour les touristes et la vie quotidienne des automobilistes.

Le phénomène a également causé une certaine excitation sur les réseaux sociaux, avec son lot de mèmes:

L'occasion d'un chambrage de bon aloi entre supporters de «soccer» (oui, le foot quoi):

Preuve de l'importance de l'événement, le trou d'Ottawa a désormais son propre compte Twitter, @Rideausinkhole, qui a permis de retweeter toute cette agitation bon enfant, et de balancer quelques vacheries sur les enfants du pays:

«Si j'atteins 1.000 followers, j'avale Justin Bieber»

(A 4h du matin jeudi, le compte n'avait que 702 abonnés)

Dans le pays officiellement bilingue, pas de raison non plus de se priver d'un bon jeu de mot en français:

L'allusion au Premier ministre du Canada n'est pas (complètement) gratuite: si les travaux de réfection de la chaussée devaient se prolonger, l'organisation du sommet des Amériques avec les présidents mexicain Peña Nietos et américain Barack Obama, et Justin Trudeau pourrait également être perturbée.