Facebook énerve les internautes après avoir supprimé le mème «Je suis un violeur»

RESEAUX SOCIAUX La suppression d'une image sur Facebook concernant le violeur condamné Brock Turner énerve des utilisateurs...

A.-L.B.

— 

Le mème avec Brock Turner.
Le mème avec Brock Turner. — Imgur

Plusieurs internautes s’énervent (encore) contre Facebook. Ils se plaignent qu’un «mème » de Brock Turner, un Américain condamné il y a quelques jours aux Etats-Unis pour viol, soit supprimé des publications par le réseau social. Ce mème montre la photo du jeune homme, avec son identité et la mention : « Je suis un violeur. » Cette image a été publiée sur le site de partage d’images Imgur il y a deux jours, et ensuite partagée sur Facebook. L’entreprise a confirmé auprès de Gizmodo qu’une des images avait été effectivement supprimée.

Capture écan Imgur Brock Turner.
Capture écan Imgur Brock Turner. - Imgur

« Ce contenu a été supprimé par erreur, et nous travaillons actuellement à la restaurer. Notre équipe traite des millions de rapports chaque semaine, et parfois les choses tournent mal. Nous sommes désolés de cette erreur », a expliqué un porte-parole Facebook dans un communiqué.

>> A lire aussi: Viol à Stanford: Franc succès d'une pétition pour renvoyer le juge accusé de laxisme

Selon ce porte-parole, la suppression de ce mème serait née d’une confusion sur lesrègles de Facebook concernant le statut de la vie privée. Les publications concernant Brock Turner ont tout d’abord été classées comme privées, avant que sa condamnation par la justice américaine ne fasse de lui un personnage public.

Certains internautes ont cependant vu la suppression de ce mème comme une preuve des privilèges d’une caste blanche et masculine, comme l’explique le site. Un porte-parole de Facebook a affirmé auprès de Gizmodo que l’entreprise cherchait à publier à nouveau la publication initiale. Ce qui a été fait mardi en fin d’après-midi, selon plusieurs utilisateurs.