Les pro-Donald Trump publient sur Twitter de fausses photos de militants blessés

MANIPULATION Les supporters de Donald Trump font de la manipulation sur Twitter, en faisant passer des photos d’actrices maquillées en militantes prétendument blessées par des démocrates…

A.-L.B.

— 

Capture écran du compte Twitter de Conservative Nation   @Cons_Nation, le 6 juin 2016, sur une agression qui n'en était pas une.
Capture écran du compte Twitter de Conservative Nation @Cons_Nation, le 6 juin 2016, sur une agression qui n'en était pas une. — Twitter/@Cons_Nation

Comment attirer l’attention lors d’une campagne électorale ? Les communicants optent parfois pour la victimisation du candidat et de ses sympathisants. C’est exactement ce qu’a fait le compte Twitter Conservative Nation, qui milite pour le candidat républicain Donald Trump aux primaires américaines. Sauf que plusieurs des photos censées démontrer l’agression de sympathisants républicains par des démocrates sont fausses.

>> A lire aussi :Accusé par son propre camp d'être raciste, Donald Trump calme le jeu

Ainsi, la photo postée par mardi sur le compte Twitter @Cons_Nation ne représente pas une sympathisante républicaine agressée lors de heurts en marge d’un meeting de Donald Trump à San José, le 2 juin. Une recherche rapide sur Google image révèle qu’il s’agit d’un cliché représentant une actrice, Samara Weaving, maquillée à l’occasion de la série « Ash vs Evil Dead » diffusée sur la chaîne Showtime, comme l’ont rapidement trouvé plusieurs internautes.

La photo avait été publiée dans un article publié par le Daily Mail le 20 avril et consacré à la participation de cette actrice de 24 ans à un prochain film.

>> A lire aussi: Donald Trump fait une nouvelle boulette sur Twitter

Cette manipulation des pro-Donald Trump n’est pas une première. Ainsi, une autre photo d’une adolescente apparemment battue a été présentée, par les supporters du candidat, comme une autre militante agressée. Sauf que la photo est tirée d’une telenovela, comme le rappelle mardi lesite du New York Magazine. La jeune femme aux ecchymoses était, encore, une actrice maquillée…

Ces manipulations ont fait rire des internautes sur Twitter. Certains se sont même lancés dans une opération de détournement d’images pour ridiculiser les pro-Trump dénonçant ces agressions imaginaires.