Mort de Prince: Non, le «purple» de Prince n'est pas pourpre, mais violet

PANTONE Enfin peut-être que si, mais ça dépend...

L.C.

— 

L'affiche du film Purple Rain, sorti en 1984.
L'affiche du film Purple Rain, sorti en 1984. — REX FEATURES/SIPA

Le décès de Prince a suscité une multitude d’hommages. Pour ses fans, la couleur du deuil est « purple », en référence à Purple Rain, l’un des albums cultes du Kid de Minneapolis et bande originale du film éponyme sorti en 1984.

Le morceau Purple Rain est si célèbre qu’il a été choisi par de nombreux Français pour rendre hommage à l’artiste. Mais il y a débat sur la traduction. Certains ont employé l’adjectif « pourpre » et se sont fait copieusement tancer sur la Toile, à, l’instar du Premier ministre en personne, Manuel Valls.

 

Etymologie et traduction

Mais alors, où est la vérité ? Faisons d’abord un point étymologie. Le mot français « pourpre » et le terme anglais « purple » ont la même origine : ils dérivent tous deux du latin purpura, lui-même dérivant du grec porphyre, car la teinture pourpre était à l’époque de l’Antiquité élaborée à partir de petits coquillages de mer, le murex et le  purpura. Malgré cette origine commune, le mot « purple » désigne dans le langage courant la couleur violette selon le dictionnaire Français-Anglais Harrap’s.

Photo du dictionnaire Français-Anglais Harrap's.
Photo du dictionnaire Français-Anglais Harrap's. - L. Cometti / 20Minutes

Est-ce pour autant incorrect de traduire « purple » par pourpre ? Selon le dictionnaire anglais Merriam-Webster, « purple » désigne « a color between red and blue », soit « une couleur entre le rouge et le bleu ». En français, la pourpre désigne une nuance tirant davantage sur le rouge tandis que le violet est un mélange équilibré entre les deux couleurs primaires.

>> Mort de Prince: Dix choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur le Kid de Minneapolis

Pour autant, la frontière entre les nuances de pourpre et celles de violet sont ténues et le débat persiste, jusque dans la section « Discussion » de la page Wikipédia de la couleur pourpre. Le dictionnaire Collins autorise lui aussi les deux traductions.

Sur Twitter, une professeur d’anglais au collège rappelle que l’on peut traduire « purple » par les deux mots.

Une couleur ambiguë

S'il est si difficile de trancher sur la traduction de «purple», c'est peut-être parce que la question de la définition de cette couleur est complexe. « En français, la pourpre tire plutôt sur le rouge, tandis que le violet englobe toutes les nuances du bleu au rouge. En anglais, le purple tire sur le bleu », distingue  Annie Mollard-Desfour, spécialiste du lexique des couleurs. « Même en France, la pourpre est une couleur qui a évolué. Autrefois plutôt bleutée, elle est désormais associée à des teintes plus rouges », observe la linguiste au CNRS qui travaille actuellement sur un dictionnaire de la couleur consacré au violet.

Le violet comme la pourpre sont des couleurs ambiguës. « Le violet était la couleur des suffragettes par exemple, symbolisant l’entre-deux, le masculin féminin », rappelle Annie Mollard-Desfour. Une ambiguïté qui convenait probablement à Prince qui jouait de son androgynie.

La pochette de « Purple Rain » est violette

Si d’un point de vue linguistique, les deux traductions semblent correctes, il n’en est pas de même dans le contexte musical qui nous intéresse ici. Traduire le « purple » de Prince par « pourpre » relève « un peu de l’hérésie », estime ainsi un critique musique. En effet, la pochette de l’album Purple rain est clairement violette.

D’ailleurs l’entreprise Pantone, référence mondiale de la couleur, a opté pour le violet pour rendre hommage à l’artiste sur Twitter.

Et pour les fans de Prince, il n’y a pas de débat :

L'affiche du film Purple Rain, sorti en 1984.
L'affiche du film Purple Rain, sorti en 1984. - REX FEATURES/SIPA