Italie: Un chef de la mafia arrêté par des policiers déguisés en livreurs de pizzas

RUSE Il regardait le foot tranquillou quand la police a débarqué...

A.B. avec AFP

— 

Illustration d'un livreur de pizza.
Illustration d'un livreur de pizza. — A.Ghazzal/REX Shutte/SIPA

Un « boss » de la Camorra, la mafia napolitaine, en fuite depuis 2013, a été arrêté samedi alors qu’il regardait le match Inter-Naples à la télévision, par des policiers déguisés en livreurs de pizzas, a annoncé dimanche la police.

« L’un des cent criminels les plus dangereux d’Italie »

La police italienne s’est félicitée d’avoir mis fin à la fuite de « l’un des cent criminels les plus dangereux d’Italie », Roberto Manganiello, 35 ans, chef de l’un des clans affiliés à la Camorra et notamment poursuivi pour un double homicide.

Cet homme est notamment accusé du meurtre, en octobre 2004, de deux hommes, membres d’un clan ennemi au sien, et dont l’assassinat avait provoqué l’une des premières et plus cruelles affaires de vendetta entre familles mafieuses du quartier napolitain de Scampia, connu pour être le théâtre du livre de Roberto Saviano, « Gomorra ». Manganiello est également poursuivi pour port et détention illégale d’armes, ainsi que d’association de malfaiteurs à caractère mafieux, a précisé la police.

En train de regarder le foot

Il a été capturé en compagnie d’une jeune Napolitaine de 30 ans, avec qui il se trouvait dans l’une des caches du clan, à Orta di Atella (sud), d’où il continuait à gérer ses affaires, trafic de drogues et extorsion.

C’est alors qu’il regardait le match de championnat, perdu par Naples (2-0) face à l’Inter de Milan, avec sa compagne, que des policiers, déguisés en livreurs de pizzas, se sont présentés à son appartement.

Manganiello, qui n’était pas armé, n’a pas opposé de résistance, peut-être affaibli par la défaite de son équipe favorite.

Le ministre de l’Intérieur, Angelino Alfano, s’est félicité, dans un communiqué, de ce « succès dû à un travail d’enquête de haut niveau ».