Un enfant de 5 ans retrouve son doudou grâce à Anne Hidalgo (et Twitter)

MIRACLE Anne Hidalgo et Twitter ont réussi l'impossible: retrouver une peluche perdue dans le RER...

N.Beu.

— 

Capture d'écran d'un tweet de @Qentinaj, publié le 12 avril 2016.
Capture d'écran d'un tweet de @Qentinaj, publié le 12 avril 2016. — TWITTER / @QENTINAJ

A 5 ans, Hugo n’a pas encore l’âge de voter ni de passer ses nuits debout. Mais si on lui posait la question, ce petit Parisien qui habite le 13e arrondissement dirait sans doute qu’il adore Anne Hidalgo. Pourquoi ? C’est une longue histoire.

Tout commence le mercredi 6 avril, sur la ligne B du RER. Hugo se trouve avec sa mère, Charlie, quand son doudou, Poupilou, se fait la malle. La cata pour l’enfant. Dans la soirée, Quentin, son père, essaie donc de lancer « une chaîne de solidarité sur Twitter pour le retrouver », sans trop d’espoir.

Mais « l’appel ne prend pas trop ». « La nuit du mercredi au jeudi est longue pour Hugo sans Poupilou », raconte Quentin, qui décide alors de s’en remettre aux autorités supérieures. « Le jeudi soir, je me dis que la seule personne qui peut donner une certaine portée à cet appel, c’est madame la maire de Paris, Anne Hidalgo », se souvient-il. Il lui envoie donc un tweet. 

« Magie de Twitter », elle republie son message à ses 700.000 followers.

Re-magie, l’appel porte cette fois ses fruits. Samedi matin, une utilisatrice du réseau social répondant au nom de Camille envoie un message privé à Quentin.

Un rendez-vous est fixé le mardi, et Poupilou est rapatrié chez lui. « Elle l’avait récupéré à proximité d’une poubelle à la station Denfert et elle comptait le déposer aux objets trouvés durant le week-end, explique le père d’Hugo. Entre-temps, elle a vu passer un tweet parlant de la disparition du doudou. »

Evidemment, « notre fils est trop content de l’avoir retrouvé », dit Quentin. Le doudou a retrouvé le lit de son propriétaire après un bon bain. Mais tout le monde a retenu la leçon. « Nous avons pris les devants et nous avons investi dans d’autres Poupilou », précise Quentin. Pour remercier la maire de Paris et les internautes qui lui ont permis de retrouver Poupilou, la famille a également décidé de réaliser « un petit panneau ».