Les scientifiques ont (presque) trouvé le monstre du Loch Ness

NESSIE Le monstre écossais alimente les rumeurs depuis des décennies…

T.L.G. avec AFP

— 

Le cliché du monstre du Loch Ness en 1934
Le cliché du monstre du Loch Ness en 1934 — SIPA PRESS

Il est peut-être le monstre le plus célèbre de notre jolie planète. Nessie, le monstre du Loch Ness qui alimente les rumeurs depuis des années, a enfin été trouvé par des scientifiques… ou presque. Une forme familière avec son long cou caractéristique git à 180 m de profondeur au fond de la célèbre étendue d’eau écossaise. Le monstre, enfin ? Non, seulement sa maquette utilisée pour un film, a révélé mercredi une nouvelle expédition scientifique.

Le monstre couché à une profondeur abyssale de 180 mètres

« L’opération « Groundtruth » a découvert une créature bien connue. Même si elle a la forme de Nessie, il ne s’agit cependant pas des restes du monstre qui mystifie le monde depuis 80 ans mais d’une star du grand écran », a déclaré un porte-parole légèrement déçu de l’Office de tourisme écossais, soutien de ce énième projet lancé à la poursuite de l’introuvable monstre du Loch Ness.

Un robot sous-marin surnommé « Munin », équipé d’un système d’imagerie sonar, a permis de ramener sur terre des images inédites d’endroits encore inexplorés du fameux Loch. L’une d’elles est sensationnelle puisqu’elle montre le monstre immédiatement reconnaissable, couché à la profondeur abyssale de 180 mètres.

Une maquette d’un film de 1970

Malheureusement, il ne s’agit donc que d’une maquette de cinéma de neuf mètres de long qui aurait coulé après le tournage du film « La vie privée de Sherlock Holmes » réalisé en 1970 par Billy Wilder qui avait d’ailleurs confié un rôle à l’actrice française Geneviève Page.

C’est une nouvelle douche froide administrée par « Munin » aux fidèles de « Nessie ». Il y a quelques jours seulement, le robot avait déjà balayé la thèse, apparue au début de l’année, de l’existence d’une fosse au nord du lac susceptible d’abriter la créature.

Le mystère reste donc toujours entier quant à l’existence de Nessie. En attendant, il continue à faire l’objet d’un gigantesque business qui apporte environ 60 millions de livres par an à l’économie écossaise.