Fac de médecine: Une question jugée sexiste agace des étudiantes

CONCOURS « Le harcèlement sexuel au travail fait beaucoup rire les médecins qui rédigent les examens blancs de ma fac. Honteux », a réagi une étudiante...

T.L.G.
— 
Une photo d'un amphi de Paris 12 à cette rentrée, illustration.
Une photo d'un amphi de Paris 12 à cette rentrée, illustration. — Unef

Un examen polémique. Les étudiants en médecine de trois facultés parisiennes passaient vendredi un examen blanc (un iECN). Les organisateurs de l’épreuve avaient glissé des tentatives d’humour dans leur questionnaire.

Mais une question a suscité le malaise, rapporte Slate dimanche. La question 37 était intitulée ainsi :

« Une patiente de 35 ans reçoit une fessée sur son lieu de travail par son supérieur hiérarchique devant ses collègues. Elle consulte aux urgences. Vous réalisez : »

Plusieurs réponses étaient proposées aux étudiants : « une déclaration d’accident de travail », « un bilan psychologique », et celle-ci : « Vous lui demandez d’aller au coin car elle n’a pas été sage. »

« Honteux »

Cette réponse, jugée sexiste, a été postée sur Twitter par Pauline (tte) avec ce commentaire : « Le harcèlement sexuel au travail fait beaucoup rire les médecins qui rédigent les examens blancs de ma fac. Honteux. »

L’étudiante, contactée par Slate, s’agace de l’état d’esprit très masculin des facultés de médecine. « C’est toujours sous couvert d’humour ou de tradition. Beaucoup ne se rendent pas compte que c’est tout simplement sexiste. » Et cite un exemple entendu régulièrement en chirurgie : « Une fois, j’ai expliqué qu’il pouvait m’arriver de faire des malaises. On m’a répondu que j’allais me réveiller avec une bite dans l’oreille. »