Un ancien numéro de «Marie-Claire» interdit en Thaïlande pour crime de lèse-majesté

MEDIAS Le magazine avait enquêté sur la famille royale...

N.R (avec AFP)

— 

Le numéro de novembre 2015 est banni du pays.
Le numéro de novembre 2015 est banni du pays. — Capture d'écran / Twitter

En Thaïlande, on ne rigole pas avec le protocole, et Marie-Claire vient d’en faire les frais. Le numéro de novembre 2015 présenterait « un caractère de lèse-majesté » selon une décision publiée vendredi dans la Gazette royale du pays et relevée ce samedi par l’AFP. Conséquence, tout exemplaire « sera confisqué ou détruit ».

Le crime de Marie-Claire ? Avoir publié un article sur la vie tumultueuse du prince héritier de Thaïlande. Intitulé « Le prince héritier menacé par son addiction aux femmes », il évoquait son divorce, sujet tabou dans le pays.

Le magazine n’est pas le seul à subir cette répression. Depuis le coup d’État de mai 2014, la junte militaire a renforcé le culte de la personnalité du roi, âgé de 88 ans et « considéré comme un demi-dieu » selon l’AFP.

>> A lire aussi : Thaïlande: En prison pour un crime de lèse-majesté envers le chien royal

Les militaires veulent ainsi asseoir leur pouvoir et préparer la succession royale. Cette semaine, un entrepreneur a même été condamné à 12 ans de prison, accusé de s’être enrichi en ayant fait jouer ses relations avec la famille de l’ex-épouse du prince.