VIDEO. Seattle: Perché au sommet d’un séquoia, l’homme dans l’arbre a bloqué la ville pendant 25 heures

INSOLITE Qui est-il ? Et pourquoi a-t-il fait ça ? Mystère et c’est sûrmeent pour ça que « Man in tree » a autant fasciné les médias locaux…

Fabrice Pouliquen

— 

Man in Tree a tenu en haleine de nombreux internautes, au sommet de son séquoia. Lancer le diaporama
Man in Tree a tenu en haleine de nombreux internautes, au sommet de son séquoia. — Grant Hindsley/AP/SIPA

En tout, il aura réussi à paralyser une partie de Seattle pendant 25 heures, glané le surnom « Man in tree », suscité des dizaines d’articles intrigués de la presse locale et tenu en haleine des milliers d’internautes sur les réseaux sociaux.

Il jetait des branches, des pelures d’orange, des pommes de pin

Mardi, vers 11h, un homme a grimpé au sommet d’un arbre séquoia de 25 mètres niché en plein cœur de la capitale économique de l’Etat de Washington. Pourquoi ? Qui est-il ? La presse locale a longtemps buté sur ces questions. « L’homme dans l’arbre », comme l’ont nommé les médias, a refusé de révéler son identité, n’a exprimé aucune revendication et a repoussé toute aide.

Une grue a bien été amenée sur place pour entrer en contact avec l’homme, explique The Washington Post. Mais les discussions n’ont guère été instructives, l’homme dans l’arbre jetant sur les forces de sécurité des petites branches, des pelures d’orange, des pommes de pin…

Le super-héros Phoenix Jones à la rescousse

Même Phoenix Jones, un super-héros américain autoproclamé, a voulu mettre son grain de sel pour décoincer la situation. Il a proposé à la police d’apporter à l’homme dans l’arbre des vivres, une bière et un paquet de cigarettes. Une aide finalement rejetée par la police locale qui a estimé que si l’homme dans l’arbre avait besoin de quelque chose, c’était d’abord d’assistance médicale.

Que faisait-il là-haut ? Le moindre de ses gestes était épié par des caméras qui retransmettaient en direct son aventure. Il a vraisemblablement tenté de se bâtir une cabane, rapporte The Washington Post. « A certains moments, il semblait aussi compter quelque chose ? Les panneaux dans la rue ? Les gens ? Impossible à dire. Même les policiers n’avaient pas la moindre idée de ce qu’il faisait », raconte le site Gawker.

Il est descendu de lui-même

L’homme a tenté par lui-même d’améliorer son confort, entreprenant la construction d’une cabane. Peine perdue. Au bout de 25 heures ainsi perché, il a fini par descendre de lui-même de son séquoia. La police de Seattle ne l’a pas manqué et conduit directement en garde à vue.