Un SDF sud-africain qui ramassait les ordures sur la plage trouve un travail et un abri grâce à Facebook

BELLE HISTOIRE Le post sur Facebook racontant sa rencontre avec un entrepreneur de Cape Town a changé sa vie…

A.Ch.

— 

Un SDF sud-africain qui ramassait les ordures sur la plage a trouvé du travail grâce à un post sur Facebook.
Un SDF sud-africain qui ramassait les ordures sur la plage a trouvé du travail grâce à un post sur Facebook. — @Jay Margolis/Facebook

L’endroit est paradisiaque, l’histoire est digne d’un conte de fées. Un Sud-africain sans domicile fixe va pouvoir changer de vie grâce à un post sur Facebook. Le 7 mars dernier, Jay Margolis, un entrepreneur vivant à Cape Town, attend un client à Bantry Bay, un quartier chic de la ville de l’ouest sud-africain. Il voit alors un homme, visiblement démuni, ramasser tous les détritus qui traînent sur les rochers pour les jeter à la poubelle. Intrigué, il interroge l’homme : « Il était gêné par la pollution, et voulait que la plage soit jolie pour les touristes, et pour la mer », raconte Jay Margolis dans un post sur son profil Facebook.

« Aucun avis négatif, aucun commentaire raciste ou clash dans les commentaires »

« Personne ne lui avait demandé de le faire et il n’a pas de travail, poursuit Jay Margolis. Il me raconte qu’il nettoie les plages tous les jours, seulement parce qu’il veut en faire "un bel endroit" ». L’homme n’avait qu’une carte d’identité provisoire et espérait bientôt avoir des papiers officiels.

Commentaire sur le post de Jay Margolis
Commentaire sur le post de Jay Margolis - Jay Margolis/Facebook

L’histoire aurait pu en rester là, mais le post de Jay Margolis a été partagé plus de 37.000 fois. « Le succès de mon post repose sur le fait que les personnes avaient envie de partager une bonne nouvelle alors qu’ils voient des histoires tristes tous les jours dans les médias. Le fait qu’il n’y ait eu aucun avis négatif, aucun commentaire raciste, ou clash dans les commentaires a rendu cette histoire encore plus extraordinaire à mes yeux », raconte Jay Margolis à Buzzfeed.

Un plan d’action et un job d’apprenti chauffeur

L’engouement des Capetowniens pour l’histoire de Siyabulela Dan Magobiyane et leur volonté de lui donner un coup de main ont été payants : deux jours après, Jay Margolis avait consulté des travailleurs sociaux qui lui ont permis de mettre en place un plan pour sortir Dan de la rue.

Accueilli dans un foyer du quartier de Greenpoint, il a pu passer un check-up médical et Jay Margolis a lancé un appel aux dons financiers et aux offres d’emploi pour lui apporter une aide. Et les offres n’ont pas manqué.

Commentaire sur le post de Jay Margolis
Commentaire sur le post de Jay Margolis - Jay Margolis/Facebook
Commentaire sur le post de Jay Margolis
Commentaire sur le post de Jay Margolis - Jay Margolis/Facebook

Une semaine après sa rencontre avec Jay, Dan a trouvé un travail : il va être chauffeur assistant pour une compagnie de collecte et transports de déchets pour le bâtiment. « La société est très engagée pour le former, afin qu’il ne reste pas la spirale des emplois non qualifiés, se réjouit Jay Margolis. Ils veulent lui faire passer le permis de conduire, qu’il ait son propre camion et l’impliquer dans leurs plans de croissance ». Tout est bien qui finit bien. Mais qui va nettoyer la plage de Bantry Bay maintenant ?