Singapour: Il écope d'un malus de 9.000 euros à cause de sa voiture électrique

ECOLO Les autorités locales ont considéré que son véhicule polluait plus qu’une Porsche 911…

A.B.
— 
Illustration d'une Tesla Model S.
Illustration d'une Tesla Model S. — J.Chiu/AP/SIPA

Il voulait être le premier à conduire une Tesla sur les routes de Singapour, il doit maintenant s’en mordre les doigts. Un automobiliste a écopé d’un malus écologique de 11.000 euros (9.000 euros) après avoir importé une voiture… 100 % électrique, rapporte CNBC. Pour les autorités locales, ce modèle émettrait plus de CO2 qu’une Porsche 911.

Sa Tesla Model S, Joe Nguyen en avait très envie. Dans de nombreux pays, l’acquéreur pourrait bénéficier d’un joli bonus écologique. Mais pas à Singapour. Pour obtenir ce modèle d’occasion à zéro émission de CO2, il a déboursé la coquette somme de 15.000 dollars singapouriens (9.000 euros) et l’a importé de Hong Kong en juillet dernier. Mais il ne s’attendait pas à devoir s’acquitter d’un malus écologique aussi élevé que le prix d’achat de sa voiture. Motif : sa voiture, pourtant écologique, dépasserait le seuil d’émissions de CO2 toléré par les autorités du pays.

« Je ne comprends pas »

C’est VICOM, un organisme privé chargé de l’inspection des véhicules pour le compte de la Land Transport Authority (LTA), l’autorité de transport de Singapour, qui a estimé que la nouvelle voiture de Joe Nguyen émettait 222 g par kilomètre. Une décision qui a plus que surpris l’intéressé : « Je ne comprends pas, il n’y a pas d’émission [avec ce véhicule] ». De son côté, l’organisme s’est basé sur une grille de facteurs d’émission : « C’est l’équivalent des émissions de CO2 générées durant le processus de création d’électricité, même s’il n’y a pas d’émission à proprement parler, a expliqué un représentant de la LTA. L’émission en CO2 équivalente de la voiture de M. Nguyen est donc de 222 g/km ».

Dans un communiqué publié sur le site du constructeur, ELon Musk, PDG de Tesla, a tenu à rétablir la vérité. Le dirigeant a indiqué être en discussion avec les autorités singapouriennes pour résoudre la situation et se dit « très confiant » de quant à la suite des événements.