Harnaam Kaur: Elle devient la première «femme à barbe» à défiler lors d'une Fashion Week

REVANCHE La jeune femme a défilé lors du Royal Fashion Day à Londres...

A.B.

— 

Harnaam Kaur est devenue la première femme à barbe à défiler lors d'une Fashion Week.
Harnaam Kaur est devenue la première femme à barbe à défiler lors d'une Fashion Week. — Harnaam Kaur / Instagram

Elle se sent belle et dit « merde » à ceux qui la prendraient pour le vilain petit canard. Raillée par ses camarades lorsqu’elle était plus jeune, Harnaam Kaur est devenue la première femme barbue à défiler lors de la Fashion Week de Londres. Sur le podium, elle a fièrement défilé pour présenter la collection d’une luxueuse marque de joaillerie. A 25 ans, la jeune Britannique milite pour l’acceptation de soi et réinvente les codes de la beauté.

Une forme d’hirsutisme

Atteinte du syndrome de Stein-Leventhal, une maladie qui cause un important dérèglement hormonal et entraîne une forme d’hirsutisme, Harnaam Kaur a dû vivre avec une pilosité hors norme dès la puberté. Une situation qu’elle a longtemps très mal vécue. Moquée par ses camarades, la jeune femme a même confié avoir déjà songé au suicide, avant de décider de faire de cette particularité son principal atout. Car aujourd’hui, Harnaam assume sa différence et est devenue l’une des ambassadrices de la campagne Instagram  #EffYourBeautyStandards, qui met en avant toutes les formes de beauté et lutte contre les discriminations physiques.

Et ça marche. Avec ses 54.000 abonnés sur Instagram, la jeune femme séduit les foules et s’autorise à vivre ses rêves. Lors du Royal Fashion Day à Londres, Harnaam a attiré tous les regards durant le défilé de la créatrice de bijoux Marianna Harutunian, avant de savourer sa joie sur Instagram, taclant ses détracteurs au passage. « Parenthèse ironique à l’attention de ceux qui m’ont malmenée. J’ai eu la chance de défiler pour Marianna Harutunian, et je suis devenue la première femme à barbe à défiler pour une créatrice de bijoux célèbre. J’ai eu l’honneur d’être la première modèle à défiler et d’ouvrir le défilé du Royal Fashion Day avec le portrait du légendaire David Bowie juste au-dessus de moi », a-t-elle commenté.

 

I grew up watching America’s next top model, and i admired @tyrabanks whole heartedly. I always wanted to be like the pretty models, so i remember copying the way they posed and walked. I grew up being told i was to fat, ugly, and disgusting to even model. I was told i’d never walk the runway. I used to look at models and tell myself that i will never ever be able to do what they are doing. I am not pretty enough or beautiful enough and i dont have the 'right' body type. I was laughed at when i said i wanted to model. Jokes on my bullies. I was lucky enough to walk for @mariannaharutunian as the first bearded lady to walk for a celebrity jewellery designer. I was humbled to be the first model to walk and open the show for #royalfashionday with the portrait of the legendary #davidbowie looking down on me ! Every path is my runway ! Walk with your head up high and ooze confidence always ! Xx (my lifes quote) Dreams to come true ! A huge thank you to @usfashionsource and @mariannaharutunian for scouting me and allowing me to walk for the jewellery brand. 📷- @jamesalexanderlyon thank you James for capturing a precious moment. Jewellery by @mariannaharutunian Shoes- @jeffreycampbell spiked lita boots Makeup - @loribeemua Dress- @angeshowroom #harnaamkaur #mariannaharutunian #lorrainerobledo #londonfashionweek #lfw #royalfashiondaylondon #royalfashionday #beardedlady #bearderwoman #harnaamkaurdoesrunway #harnaamkaurdoesfashion

Une photo publiée par the official harnaam kaur page (@harnaamkaur) le 22 Févr. 2016 à 6h57 PST

Une jolie consécration pour cette fan de Tyra Banks et de son émission America’s next top model, qui n’osaient pas rêver d’un tel parcours sous les projecteurs. « J’ai grandi en regardant "America’s Next Top Model". J’ai toujours voulu être comme ces beaux mannequins, et je me rappelle imiter leur manière de poser et de marcher. On m’a toujours dit que j’étais trop grosse, trop laide et trop repoussante pour défiler. On m’a dit que je ne défilerais jamais ». Désormais, c’est chose faite. Et la jeune femme, qui a signé un contrat avec une agence de mannequins, ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin.