Argentine: Les touristes n'ont pas laissé le dauphin se déshydrater avec leurs selfies

HOAX En réalité, le cétacé était déjà mort avant d’être sorti de la mer par les nombreux plagistes attroupés…

C.P.
— 
Une capture d'écran d'un tweet montrant le dauphin photographié par les touristes argentins.
Une capture d'écran d'un tweet montrant le dauphin photographié par les touristes argentins. — DR

Le sort de ce petit mammifère marin avait ému les réseaux sociaux et suscité un tollé auprès des associations de défense des animaux. L’information de sa mort, virale et transmise par le site argentin Info Zona, avait été relayée par de nombreux internationaux et français, y compris 20 Minutes.

D’après le site, le petit dauphin franciscain avait trouvé la mort, déshydraté, après être resté trop longtemps hors de l’eau à cause de plagistes cherchant à tout prix à prendre un selfie aux côtés du mammifère, sur cette plage de la province de Buenos Aires, en Argentine.

« L’animal flottait, il était déjà mort »

Or, cette version des faits a été démentie par les gérants de la plage Santa Teresita, rapporte Buzzfeed qui a les contactés : « L’animal flottait donc il était déjà mort, que les gens prennent des photos ou non. C’est un bébé dauphin, soit il s’est perdu ou a été laissé pour mort après avoir été attrapé par un filet de pêche. Les vagues l’ont porté jusqu’au rivage », explique ainsi Claudio Rodriguez.

>> A voir aussi : Un dauphin ramène à sa propriétaire son smartphone tombé dans l’eau

Des propos que vient confirmer le témoignage, auprès de Telefe Noticias, de l’auteur des photos à l’origine de la propagation de l’information. Le jour même, Hernán Coria, avait posté sur son compte Facebook - aujourd’hui supprimé - les images de ces dizaines de curieux massés autour du petit dauphin. Au milieu d’une foule dense, un homme semblait brandir le cétacé comme un trophée.

Mais, le touriste, choqué par l’ampleur du phénomène, a rétabli la vérité en déclarant : « Tout est arrivé en cinq minutes. (…) Il était déjà mort. Ils l’ont remis à l’eau mais il ne s’éloignait pas ».

 

Habló el turista que sacó la foto del delfín en Santa Teresita : "Llegó muerto a la costa" https ://t.co/QJgCcFMNDB pic.twitter.com/keqCENODBB
— Telefe Noticias (@telefenoticias) February 18, 2016

%5Etfw

Une espèce en voie de disparition

Rapidement après la diffusion des images et l’annonce de la mort du mammifère marin, bon nombre d’associations étaient montées au créneau pour dénoncer « l’imbécillité » du comportement des plagistes, comme la Spa France.

Il faut dire que le dauphin franciscana, dit également dauphin de la Plata, est considéré comme une espèce particulièrement vulnérable. Ne vivant que dans les eaux du sud-est de l’Amérique du Sud, il est régulièrement la victime des grands filets de pêche.

>> A voir aussi : Un dauphin redonne espoir à un naufragé, perdu 31 heures en mer