Quand Vélib’ se moque (gentiment) de Léa Salamé

(DE)RAILLERIES La journaliste aurait été contrôlée alors qu'elle roulait sans permis…

M.C.

— 

Léa Salamé à la soirée «L'homme de l'année GQ 2014» au Musée d'Orsay, le 19 novembre 2014.
Léa Salamé à la soirée «L'homme de l'année GQ 2014» au Musée d'Orsay, le 19 novembre 2014. — PJB/SIPA

Tous est permis sur Twitter. Dans la roue du buzz du contrôle de Léa Salamé, qui aurait été surprise par la police à rouler sans permis dans le VIIe arrondissement de Paris, les réseaux sociaux s’en sont donné à cœur joie pour railler l’incident. Selon le Parisien, la journaliste et chroniqueuse de France 2 circulait alors que son véhicule n’était pas assuré, et que son permis de conduire avait été annulé.

Parmi les nombreux commentaires plus ou moins inspirés, un en particulier s’est distingué, salué par les internautes. Il s’agit d’un post du compte officiel Vélib’, lequel a embrayé pour se faire un coup de pub en balançant : « Votre carte est prête Léa Salamé ! Bienvenue permis nous ! »

Selon l’article 223-5 du Code de la route, rappelle Le Figaro, conduire avec un permis invalidé est passible de 2 ans d’emprisonnement et 4.500 euros d’amende. D’autres peines peuvent également être prononcées, comme la suspension du permis pendant trois ans ou l’interdiction de conduire certains véhicules à moteur.