Russie: Barak Obama pris pour cible dans une affiche anti-tabac placardée à Moscou

MONDE Cette apparente campagne anti-tabac affiche un slogan anti-américain sans équivoque...

20 Minutes avec agence

— 

Une affiche contre le président américain, Barak Obama, a été placardée dans les abris-bus de Moscou (Russie).
Une affiche contre le président américain, Barak Obama, a été placardée dans les abris-bus de Moscou (Russie). — Dmitry Gudkov / Facebook

Une affiche montrant Barak Obama en train de se griller une cigarette a été placardée sous les abris-bus à Moscou, relate The Guardian. Si au premier abord, elle peut faire penser à une campagne anti-tabac, il s’agit en fait d’une campagne de dénigrement à l’encontre du président américain.

« Fumer tue plus de personnes qu’Obama, bien qu’il tue beaucoup de gens. Ne fumez pas, ne soyez pas comme Obama » confirme le slogan, sans équivoque. Une affirmation d’ailleurs en partie fausse, Barak Obama ayant annoncé, en 2009, qu’il ne fumait qu’à de rares occasions.

Il ne s’agit pas d’une publicité officielle, selon la mairie de Moscou

L’image a été postée par un député d’opposition, Dmitri Goudkov, sur sa page Facebook, accompagnée d’un commentaire : « Dégoûté et honteux de ce qu’il est possible de voir dans les rues de la capitale russe ».

Анекдоты с бородой — в жизнь. «У нас в СССР — свобода слова ! Я тоже могу выйти на Красную площадь и сколько угодно ругат…

Posté par Dmitry Gudkov sur mardi 16 février 2016
 

Si l’identité des responsables de cette campagne d’affichage n’est pas encore connue, la mairie de Moscou affirme qu’il ne s’agit pas d’une « publicité officielle », dixit Newsweek. Pourtant, aucune trace d’effraction n’est visible au niveau des vitres qui protègent les publicités, note le magazine américain.

Un lien avec la campagne « Stop Obama » ?

Selon certains internautes, cette action pourrait avoir un lien avec le groupe qui a lancé la campagne « Stop Obama » en diffusant, le 12 février sur YouTube, une vidéo où des étudiants russes, réunis dans un gymnase, tombent dans un même geste, comme pour symboliser les victimes du président américain.

Devant les réactions, la mairie de Moscou a annoncé qu’elle allait retirer les affiches ces prochains jours.