«Ça te dirait d’aller manger une pizza?»: La recette d’un e-mail parfait

MESSAGERIE La méthode - cool mais pas trop, long mais pas trop, neutre mais pas trop - marche aussi pour d’autres sujets que la pizza…

A.Ch.

— 

Illustration d'une messagerie électronique.
Illustration d'une messagerie électronique. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Comment écrire un e-mail parfait, à savoir sympa, clair et assez efficace pour obtenir une réponse ? D’après une étude du service « d’efficacité e-mail » baptisé Boomerang, il existe une recette pour l’e-mail parfait. Cool mais pas trop, long mais pas trop, neutre mais pas trop.

Explication par l’exemple

Ainsi, entre ces quatre textes, un seul est presque sûr d’obtenir une réponse (positive de préférence) :

« Salut, je pensais à toi tout à l’heure. Ça te dirait d’aller manger une pizza ? »

« Salut, j’aimerais beaucoup te voir la semaine prochaine. Ça te dirait d’aller manger une pizza ? »

« Salut, ce serait vraiment super de te voir et de se retrouver. Ça te dirait d’aller manger une pizza ? »

« Salut, ce serait absolument génial de te voir ! Ça te dirait d’aller manger une pizza ? Je suis tellement excité ! »

Alors, lequel des quatre va pouvoir mettre de la sauce piquante dans sa calzone ? Le deuxième, expliquent les experts en messagerie. Le premier message est trop neutre, le troisième est un peu lourd et le dernier peut carrément faire peur par excès d’enthousiasme.

Court et avec de l’émotion (mais pas trop)

En analysant plus de 5,3 millions de messages, Boomerang est donc capable de donner la recette de l’e-mail parfait. Il faut adopter un ton légèrement positif ou négatif, mais trop prononcé. « Les e-mails qui étaient légèrement ou modérément positif OU légèrement ou modérément négatifs avaient entre 10 et 15 % plus de réponses que les e-mails complètement neutres », note Boomerang.

Il ne faut pas poser plus de trois questions, sinon on noie son interlocuteur. Rester cool, donc ne pas insulter quelqu’un dont on veut obtenir réparation (un service après-vente par exemple). Ne pas écrire trop long : entre 50 et 125 mots, c’est la taille idéale. Ne pas oublier d’écrire un objet de mail très court, pas plus de 4 mots. Enfin, l’étude recommande de ne pas utiliser un niveau de langue trop élevé : mieux vaut parler comme un élève d’école primaire que comme un universitaire.