Il fait un mot d'excuse pour sa fille parce qu'elle a vu «Dieu» (ou plutôt Springsteen)

PARENTS Un père de famille s'est un peu emballé dans le mot d'excuse rédigé pour justifier le retard de sa fille à l'école après un concert du «Boss»...

L.C.

— 

 Bruce Springsteen and the E Street Band en concert à Toronto (Canada), le 3 février 2016.
Bruce Springsteen and the E Street Band en concert à Toronto (Canada), le 3 février 2016. — DC5/WENN.COM/SIPA

« Vous êtes-vous déjà demandé combien d’enfants seraient en retard, ou ne viendraient même pas à l’école, si Dieu leur apparaissait ? » C’est en ces mots à peine hyperboliques qu’un père de famille a justifié mardi le retard de sa fille auprès d’une école de Saratoga Springs dans l’Etat de New York aux Etats-Unis. En réalité, la progéniture de ce fan n’a pas rencontré le Tout-puissant… mais le rockeur Bruce Springsteen.

Patrick Pipino a choisi d’être honnête avec l’administration de l’école d’Isabelle, 12 ans. « Hier soir, Isabelle a eu la chance de voir Bruce Springsteen and the E Street Band à Albany, et ils ont joué pendant trois heures et demie », a-t-il écrit dans ce mot qu’il a également partagé sur Facebook, rapporte le New York Post.

 

« Ça ne ressemble peut-être pas à une bonne excuse, mais vous êtes-vous déjà demandé combien d’enfants seraient en retard, ou ne viendraient même pas à l’école, si Dieu leur apparaissait ? Ça y ressemblait », a-t-il sobrement conclu.

Interrogé par ABC News, le père de famille affirme que ses deux filles de 7 et 12 ans étaient fans du « Boss ». Il a également confié que sa compagne, institutrice, était mortifiée par son mot d’excuse.

Cette histoire est parvenue jusqu’à Bruce Springsteen en personne qui a retweeté un article au sujet de ce mot d’excuse original.

De quoi faire bondir de joie Patrick Pipino, groupie assumé. « Ma vie est achevée ! », s’est-il réjoui sur Twitter.