VIDEO. Une Ferrari de 1957 estimée à près de 32 millions d'euros

ENCHERES Provenant de la collection de Pierre Bardinon, le bolide sera le gros lot d'une vente se tenant en marge du salon Rétromobile qui s'ouvre ce vendredi, à Paris...

20 Minutes avec agence

— 

Le constructeur de voitures de sport Ferrari a annoncé mardi une petite hausse de son bénéfice net en 2015, mais une dette de 1,938 milliard d'euros et des prévisions pour 2016 jugées décevantes
Le constructeur de voitures de sport Ferrari a annoncé mardi une petite hausse de son bénéfice net en 2015, mais une dette de 1,938 milliard d'euros et des prévisions pour 2016 jugées décevantes — GIUSEPPE CACACE AFP

Entre 28 et 32 millions d’euros. Ce montant qui fait tourner la tête correspond à l’estimation de la Ferrari 335 S Spider qui sera présentée par Artcurial Motorcars ce 5 février, à la vente aux enchères du salon Rétromobile (du 5 au 7 février au parc des Expositions, porte de Versailles, Paris).

Carrosserie Scaglietti de 1957, châssis 0674, le bolide provient de la collection du passionné d’automobiles Pierre Bardinon et est, pour les connaisseurs, l’une des voitures les plus emblématiques de l’histoire du sport automobile.

La voiture la plus chère jamais vendue lors d’une vente aux enchères

« À la fois œuvre d’art et reine de la vitesse, elle représente le nectar de l’exception », note Artcurial Motorcars. Les fans, eux, relèveront les jolies courbes de ce modèle âgé de près de 60 ans, ce moteur V12 Tipo 140 de 3,8 litres, et ces 360 chevaux qui permettent d’approcher les 300 km/heure.

Cette Ferrari pourrait devenir la voiture la plus chère jamais vendue lors d’une vente aux enchères. Un record jusqu’à présent détenu par le modèle 250 GTO, vendu l’an dernier au Concours d’élégance de Pebble Beach (Etats-Unis) à 28,48 millions d’euros.