Le filtre «Staline» d'une application pour selfie cartonne en Russie et suscite la polémique

MAUVAIS GOÛT Le dictateur d’ex-URSS connaît un regain de popularité, en particulier chez les jeunes Russes…

H.S.
— 
Capture d'écran d'une des photo avec le filtre
Capture d'écran d'une des photo avec le filtre — DR

« Voilà ce qu’il se passe quand la technologie rencontre le mauvais goût », a parfaitement résumé une journaliste du Moscow Times. Depuis le début de l’année, l’application MSQRD (prononcer « mascarade ») permettant à ses utilisateurs de se grimer en différents personnages le temps d’un selfie, propose un filtre de Joseph Staline, ancien dictateur de l’URSS, responsable de la mort de trois à vingt millions de personnes.

Le site Rue89 souligne la récente popularité du filtre, notamment auprès des jeunes Russes, visiblement peu regardant quant au bilan politique et humain du règne du despote.

Ещё немного игр с #MSQRD pic.twitter.com/8XEYSZ8wNb
— Г₽ЕШНИК (@alexey_ligr) January 14, 2016
Iosif Darinovich Stalin #msqrd pic.twitter.com/Bf8NES81Ag
— D A R I N A (@12Darina) January 16, 2016
Стайлин #msqrd pic.twitter.com/gD4iuhGpaz
— (ʀ i f ᴋ) ✖ ʕ•ᴥ•ʔ (@shelf_k) January 13, 2016


#мыша#сталин

#мыша#сталин

Une vidéo publiée par Mr. Cool969 (@mr.cool969) le 13 Janv. 2016 à 8h20 PST


Au début de 2014, une maison d’édition liée à l’Eglise orthodoxe a été vivement critiquée après la production d’un calendrier au thème « Staline ». Plus récemment encore un « centre Staline » a ouvert ses portes dans la ville de Penza en Russie. Son objectif : « Mettre en avant les œuvres et les pratiques d’usage à l’époque de Staline. »

Si les dirigeants de l’application, développée par une start-up Biélorusse, nient une quelconque admiration déplacée pour le personnage, ils ne cachent pas leurs ambitions marketing. « Les développeurs justifient leur choix d’un filtre Staline par la popularité du personnage à la télévision russe », écrit Rue89. Sur l’App Store, l’application est jugée « appropriée » et accessible à partir de 9 ans.