VIDEO. Donald Trump qualifie Bruxelles de «trou à rats», le chanteur belge Arno réplique

BELGIQUE Pour le rockeur Arno, le candidat à l'investiture républicaine aux Etats-Unis est un «dangereux psychopathe»…

H.S.

— 

Arno se produira à Barbey demain.
Arno se produira à Barbey demain. — DR

« Il y a quelque chose qui cloche (…) Je me suis rendu à Bruxelles il y a près de vingt ans, c’était très beau, tout était beau. Désormais, cela ressemble à un trou à rats ». La déclaration de Donald Trump, déversée lors d’une interview accordée à Fox Business Network, a provoqué des réactions amusées et ulcérées de Belges anonymes, notamment sur Twitter. La ville de Bruxelles a riposté en affichant sur ses panneaux numériques le message « Welcome to the Hellhole » (« Bienvenue dans le trou à rats »).

Parmi les figures belges, le rockeur Arno, s’est directement adressé à Donald Trump dans une lettre rédigée en flamand et traduite en français par plusieurs médias belges :

« Bruxelles est probablement la ville la plus laide au monde, a-t-il écrit. C’est un gros bordel, et ça pue la merde. Mais c’est l’odeur d’une bonne merde. Quand j’ai déménagé vers Bruxelles, je me suis souvent réveillé avec un gros mal de tête, et ce n’était pas à cause de l’alcool, parce qu’à l’époque, je ne buvais pas encore. C’était à cause de l’odeur. Bruxelles est une “sale beauté”. Oui, il y a plein de trucs qui ne tournent pas rond ici, chaque grande ville a ses problèmes. Il y a beaucoup de jeunes chômeurs d’origine étrangère, il y a du racisme partout. Chez les blancs-bleus belges, mais aussi dans d’autres communautés. Des gros cons, on en trouve partout. Aucune communauté ne pourra en revendiquer l’exclusivité. Pour moi, la rue appartient à tous ceux qui ont deux narines, qu’ils soient juifs, arabes, Eskimos ou Africains. Peut-être as-tu peur de tous ces gens, et est-ce pour cela que tu dis que Bruxelles est l’enfer ? »

Sa déclaration d’amour à la ville est suivie par des attaques en règle à l’encontre de Donald Trump, qu’il qualifie de « bonhomme dangereux, un psychopathe » avant de conclure : « Quand les choses vont mal et que les gens ne sont pas rassurés, il est beaucoup plus facile de leur faire croire que tout est de la faute de l’autre ».