VIDEO. Un ancien combattant de la Seconde guerre mondiale retrouve son amour de jeunesse

BELLE HISTOIRE Ils se sont parlé sur Skype et vont maintenant se rencontrer…

A.Ch.

— 

Un vétéran de la Seconde guerre mondiale a retrouvé son amour de jeunesse.
Un vétéran de la Seconde guerre mondiale a retrouvé son amour de jeunesse. — Capture d'écran The Virginian post

Il voulait l’épouser mais l’Histoire en a décidé autrement. Norwood Thomas, un Américain de 93 ans, va peut-être aujourd’hui pouvoir rattraper le temps perdu : il a retrouvé son amour de jeunesse, le belle Joyce qu’il avait rencontrée à Londres durant la Seconde guerre mondiale. Ou plutôt, c’est elle qui l’a retrouvé : nostalgique, Joyce, qui vit maintenant en Australie, a un jour demandé innocemment à son fils si « on peut trouver des gens sur ce truc ». Le « truc » étant Internet.

Tout a commencé sur une barque…

Joyce n’avait pas oublié le nom de son amoureux et son fils a rapidement trouvé un article d’un journal local américain racontant le saut en parapente d’un vétéran du débarquement pour ses 88 ans. Le fils de Joyce a contacté le journaliste qui avait écrit l’article et ce dernier a appelé Norwood pour lui demander s’il connaissait une certaine Joyce Durrant. « Oh my God », a répondu l’intéressé. Soixante-dix ans après leur séparation, les deux amoureux ont décidé de se retrouver via Skype.

Emus, ils se sont souvenus de leur rencontre : Norwood et un de ses collègues se promenaient pendant une permission sur les bords de la Tamise lorsqu’ils ont vu deux jeunes femmes louer une barque. Les deux garçons ont alors proposé de louer deux barques et ont formé des couples. Sur la barque de Norwood a pris place la jolie Joyce.

…Et reprendra à la sortie de l’avion

Et l’histoire d’amour a commencé. Ils se sont revus ensuite tous les week-ends jusqu’à ce que Norwood soit envoyé en Normandie pour le Débarquement. A son retour aux Etats-Unis, Norwood a écrit à Joyce une lettre dans laquelle il lui proposait de le rejoindre. Joyce a déduit de cette missive, pour une raison qu’elle ignore, que Norwood s’était marié et qu’il voulait quitter sa femme pour elle. Elle ne voulait pas briser un couple. Elle n’a jamais répondu. Fin de l’histoire d’amour.

Fin provisoire, puisque 70 ans plus tard les amoureux de 88 et 93 ans se sont retrouvés. Et l’émotion suscitée par leurs retrouvailles sur Skype va leur permettre de se serrer à nouveau dans les bras : des centaines de personnes se sont cotisées pour payer le billet d’avion des Etats-Unis à l’Australie pour Norwood et son fils. Plus de 7.500 dollars ont été collectés, et Air New Zealand s’est engagé à financer le reste du prix du voyage. En première classe, évidemment. Le vieil homme est ravi mais, comme avant toutes retrouvailles amoureuses, il a une boule au ventre : « Je suis stupide, je n’ai aucune idée des émotions que je vais ressentir quand je serai face à elle », a-t-il avoué, comme un adolescent romantique.