Canada: Le rose s'empare d'une petite ville au coucher du soleil

NO FILTER Diffusés par la chaîne d'informations CBC Nunavut, ces clichés poétiques font depuis le tour du Web...

20 Minutes avec agence

— 

Chaque soir, la semaine du 11 janvier 2015, la ville canadienne d'Iqaluit, située au bord de l'océan Arctique, s’est parée de rose.
Chaque soir, la semaine du 11 janvier 2015, la ville canadienne d'Iqaluit, située au bord de l'océan Arctique, s’est parée de rose. — CBC News/Twitter

Du rose à perte de vue. C’est ce qu’ont pu admirer, la semaine dernière et plusieurs soirées durant, les habitants de la petite ville d’Iqaluit, capitale du territoire du Nunavut (Nord-Est du Canada), située au bord de l’océan Arctique.

Aucun trucage Photoshop, ni filtre Instagram se cachent derrière les clichés relayés par la chaîne d’informations CBC News. Ce phénomène étrange serait tout simplement dû « à la diffusion de la lumière », comme l’a expliqué Ashley Brauweiler, une météorologiste interrogée par CBC. Quant aux photos poétiques, elles font depuis le tour du Web.

 

La lumière aurait buté sur les particules en suspension dans l’atmosphère

Les clichés ont été pris au coucher du soleil, durant plusieurs soirées d’affilée. Températures extrêmes oblige, la lumière aurait buté sur les particules en suspension dans l’atmosphère. Les ondes bleues auraient alors été « absorbées par les cristaux de glace et de sel dans l’air ». Seules les ondes rouges, plus nombreuses au coucher du soleil, auraient donc pu tranquillement s’approprier l’air et devenir les seules ondes visibles. Et Iqaluit de voir la vie en rose.