La barbe de trois jours d'Emmanuel Macron séduit les internautes

WEB Le ministre de l'Economie s'est présenté au ministère de l'Intérieur avec une petite barbe ce lundi...

B.D.
— 
Le ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, arrive à l’Élysée le 4 janvier 2016.
Le ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, arrive à l’Élysée le 4 janvier 2016. — SIPA

Le beau gosse du gouvernement a encore frappé. En ce lundi matin de rentrée, le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, est arrivé au traditionnel petit-déjeuner au ministère de l’Intérieur avec une petite barbe de trois jours, qui a été très remarquée.

A la sortie de la place Beauvau, les ministres ont traversé la rue du Faubourg-Saint-Honoré à pied pour se rendre à l’Elysée. Emmanuel Macron a alors été interpellé par une journaliste, lui demandant s’il arborait « un nouveau look pour une nouvelle année ». « Il a réussi son coup de com', c’est parfait », s’est amusé Marylise Lebranchu.

Sur les réseaux sociaux, en tout cas, le nouveau look du ministre plait.

La nouvelle #barbe de #Macron, on en parle ? :-) Cc @itele pic.twitter.com/EhCwT6NnyE
— Lucas Tourny (@LTourny) January 4, 2016
Vu au traditionnel premier Conseil des Ministres de l’année : la barbe d’Emmanuel Macron. pic.twitter.com/io8FdF93y5
— Benjamin Buffault (@BBuffault) January 4, 2016

Et, visiblement, cette nouveauté plaît bien aux internautes.

#Macron doit-il continuer à se faire pousser la barbe ?
— Florent Haspel (@FlorentHaspel) January 4, 2016
Moi quand j’apprends que Macron s’est laissé pousser la barbe pic.twitter.com/7KDW6phUtj
— Svenska. (@GronSuperhjalte) January 4, 2016
Macron commence l’année avec une petite barbe de 3 jours. Je valide à 200 %
— Maxime (@MaxSrd) January 4, 2016

Certains ont fait le lien entre cette exposition pileuse nouvelle et la barbe arborée par certains fidèles musulmans.

@31Madara @jnodari27 @kpucine2 @ComteMaintenon @NasNacera macron c laisser pousser la barbe sauve qui peut un muzz a l élysée mdr
— AKH (@AKH5400) January 4, 2016

D’autres s’interrogent sur un éventuel lien de causalité entre cette absence de rasage et les intentions politiques du ministre, dans une allusion à Laurent Fabius ou Nicolas Sarkozy.

Le poil à gratter du gouvernement s’est laissé pousser la barbe. Preuve qu’il ne pense pas à 2017 ? #macron
— Favennec (@gfavennec) January 4, 2016