Etats-Unis: Il vole un plug anal parce qu'il avait honte de l'acheter

PAS MALIN L'opération discrétion de l'adepte de sex-toys a été un échec...

A.B.

— 

Sex toy illustration
Sex toy illustration — Paul Brown / Rex Featur/REX/SIPA

Bien mal acquis ne profite jamais. Christopher Masters, un Américain de 32 ans, en a fait l’amère expérience et a passé un sale quart d’heure après avoir tenté de voler deux objets coquins dans un sex-shop à Vero Beach, en Floride (Etats-Unis).

« Trop embarrassé pour payer »

Adepte des plaisirs solitaires, le jeune homme a pensé agrémenter ses petits rendez-vous avec lui-même de quelques « accessoires ». N’assumant visiblement pas ses envies, il a préféré voler les deux sex-toys qui lui faisaient de l’œil en les planquant dans son short plutôt que de passer à la caisse, rapporte The Smoking Gun. Problème : les caméras de surveillance n’ont rien perdu de la scène et les deux objets, un plug anal et un vagin artificiel, munis d’un antivol, ont fait retentir l’alarme du sex-shop dès qu’il a tenté de sortir.

« Masters a finalement expliqué qu’il avait suffisamment d’argent sur lui au moment des faits, mais qu’il était trop embarrassé pour payer parce qu’il s’agissait de sex-toys », a déclaré un policier.

L’opération, motivée par un impératif de discrétion, a donc été un échec cuisant, et coûteux. Christopher Masters a été conduit au commissariat, est passé par la case prison et n’en est ressorti qu’après s’être acquitté d’une amende de 500 dollars. Soit 470 de plus que ce que coûtaient à eux deux les sex-toys.

La prochaine fois, Christopher, fais tes achats en ligne.