Etats-Unis: Des sticks à lèvres à la marijuana distribués par erreur sur une base militaire

BOULETTE Ils ont été récupérés et détruits...

A.B.

— 

Illustration: des plants de cannabis.
Illustration: des plants de cannabis. — LCHAM/SIPA

Planer à coups de sticks à lèvres, ça aurait fait mauvais genre. A Anchorage en Alaska (Etats-Unis), la direction de la (bien nommée !) Joint Base Elmendorf-Richardson (JBER) a jeté des centaines de tubes de baume pour les lèvres qui ont été distribués aux militaires après que des tests ont révélé qu’ils contenaient des traces de THC, l’ingrédient actif de la marijuana, rapporte le Daily Mail.

Le bureau de prévention des agressions sexuelles de la base les avait distribués dans le cadre de sa campagne d’information, durant laquelle sont donnés des goodies tels que des calendriers ou des bouteilles d’eau, explique le média local The Alaska Dispatch News.

De l’huile de graines de chanvre

Le porte-parole de la base, le premier lieutenant Michael Harrington, a déclaré que les baumes à lèvres ont été achetés par erreur. « Ce n’est pas tout le monde qui pense à vérifier la liste des ingrédients composant les sticks à lèvres », s’est-il défendu.

Les baumes à lèvres, objets du délit, contenaient de l’huile de graines de chanvre, un ingrédient formellement interdit en vertu des règlements de l’armée américaine et de l’Air Force. L’équipe des affaires publiques de la base avait envoyé ce mercredi un mail aux employés leur demandant de jeter les 400 sticks à lèvres reçus à la JBER. Les baumes ne contenaient toutefois « pas une quantité suffisamment importante de THC pour faire réagir un test de drogue », précise le courrier électronique, juste de quoi tomber sous le coup du règlement en vigueur.

« C’est une vraie histoire, du genre embarrassant, je suppose », a commenté le porte-parole, avant d’indiquer que les produits ont été jetés avec « la plus grande prudence ».