Il transportait 265 bébés crocodiles dans ses bagages

AFP

— 

Bébé crocodile âgé de 7 jours, Pakistan, le 15 juillet 2007.
Bébé crocodile âgé de 7 jours, Pakistan, le 15 juillet 2007. — A. HUSSAIN / REUTERS

Plus de 250 bébés crocodiles, en plus de serpents et de caméléons, ont été découverts à l’aéroport international du Caire dans les bagages d’un Saoudien qui quittait l’Egypte, a-t-on appris dimanche de source aéroportuaire.
«Il s’agit de la plus grande opération de contrebande de crocodiles du Nil de toute l’histoire de l’aviation aérienne», a affirmé, cité par l’agence officielle Mena, Youssef Mamdouh, responsable des services vétérinaires de l’aéroport.

Etrange cargaison

Le jeune Saoudien, dont l’identité n’a pas été révélée, a été arrêté samedi soir peu avant d’embarquer pour un vol à destination de son pays. Le passage de son bagage aux rayons X avait révélé des anomalies, poussant la douane égyptienne à le fouiller.
Plusieurs serpents et caméléons, ainsi que quelques bébés crocodiles, tous vivants, avaient alors été découverts. L’étrange cargaison avait tout de suite été confiée au zoo de Guizeh, près du Caire.

Mais ce n’est que le lendemain, dimanche, que le zoo a annoncé avoir découvert, sous les cinq cobras et les 40 caméléons, pas moins de 265 bébés crocodiles.
Une fois adultes, les bébés crocodiles «poseront problème au zoo» en raison de leur taille, a précisé Youssef Mamdouh.
Exporter des animaux vivants est interdit en Egypte, en vertu d’une loi sur la défense de l’environnement.
Le jeune Saoudien a toutefois été autorisé à regagner son pays.