Chine: Une confusion entre deux idéogrammes fait croire à la démission du président

PRESSE Quatre employés ont annoncé la «démission» du président au lieu de son «discours», selon le South China Morning Post...

Bérénice Dubuc

— 

Le président chinois Xi Jinping, lors de son discours au sommet Chine-Afrique de Johannesburg , le 4 décembre 2015.
Le président chinois Xi Jinping, lors de son discours au sommet Chine-Afrique de Johannesburg , le 4 décembre 2015. — AP/SIPA

La boulette. Quatre employés de l’agence de presse d’Etat chinoise China News service ont été suspendus après qu’une confusion entre deux idéogrammes dans une dépêche a fait croire que le président Xi Jinping avait démissionné, selon un média de Hong Kong.

Les employés ont confondu deux idéogrammes représentant un son similaire, annonçant ainsi la « démission » du président au lieu de son « discours », selon le South China Morning Post, dans son édition de dimanche. La dépêche a été publiée vendredi et faisait référence à un discours donné par le président Xi Jinping au sommet Chine-Afrique de Johannesburg. Elle a été reprise sur plusieurs sites Internet avant d’être supprimée, selon le journal.

Adulation

Depuis son arrivée au pouvoir en 2012, le président Jinping fait l’objet d’une forme d’adulation de la part des médias d’Etat, ce qui a alimenté le soupçon d’un culte de la personnalité naissant. Vendredi dernier, à l’occasion de son voyage en Afrique, le nom de Xi Jinping est apparu dans 11 des 12 titres à la une du Quotidien du Peuple, le journal officiel du Parti communiste chinois.

Le nom du président est cité dans ce journal à une fréquence jamais vue depuis Mao Tsé-toung, expliquait ainsi récemment David Bandurski, spécialiste des médias chinois à l’Université de Hong Kong.