VIDEO. Un chiot né sans pattes avant marche comme sur des roulettes

ANIMAUX Grâce à un fauteuil à roulettes conçu avec une imprimante 3D, ce chiot né sans pattes avant apprend à se déplacer le plus normalement possible...

A.B.

— 

Grâce à un fauteuil à roulettes conçu par imprimante 3D, le chiot né sans pattes avant apprend à se déplacer le plus normalement possible.
Grâce à un fauteuil à roulettes conçu par imprimante 3D, le chiot né sans pattes avant apprend à se déplacer le plus normalement possible. — Crystal Richmond / Facebook

Il est de nouveau sur pattes. Et sur roues. Tumbles, adorable chiot né sans pattes avant, apprend à se mouvoir le plus normalement possible grâce à des chercheurs du Centre d’innovation de l’université de l’Ohio (Etats-Unis), qui ont mis au point un « fauteuil roulant » conçu spécialement pour le petit animal.

Rejeté par les autres chiens

Le chiot a été recueilli à l’âge de deux semaines, par l’association Les amis du refuge des chiens à Athens, dans l’Ohio (Etats-Unis). C’est la coordinatrice de la structure, Karen Pilcher, qui est désormais la nouvelle maîtresse de la petite boule de poils. « Il était rejeté par les autres chiens, on a cru qu’il ne s’en sortirait pas », témoigne-t-elle au micro de à ABC News, expliquant que Tumbles était le petit dernier d’une portée de trois chiots et avait des problèmes pour se nourrir.

A sa naissance au début du mois d’octobre, Tumbles ne pesait alors que 680 gs et a dû être nourri au biberon pendant une semaine. Après que le petit chien a été recueilli par l’association, un bénévole a publié à son sujet un message sur Facebook. C’est là qu’un couple d’amis a aussi voulu venir en aide à ce nouveau compagnon à deux pattes. « Ils ont débarqué avec un projet de fauteuil à roulettes et sont entrés en contact avec le Centre d’innovation de l’université de l’Ohio », raconte Karen. Et finalement, il y a quelques jours, Tumbles a essayé pour la première fois le dispositif mis au point pour lui.

« Il se déplace très bien »

Joe Jollick, directeur du centre d’innovation, s’est félicité du résultat, obtenu grâce à l’imprimante 3D de l’université. Au final, il aura fallu 14 heures pour imprimer le fauteuil à roulettes. « Notre objectif principal était de le faire se redresser. Le deuxième, de l’habituer à son dispositif à roulettes », a-t-il indiqué. « C’est un petit chiot donc cela va prendre du temps et demander du travail, a averti Joe Jollick. Mais » son esprit est incroyable, s’extasie la maîtresse de l’animal. Il est parfaitement heureux et il aime jouer. »

Ce jeudi, Tumbles a essayé un second modèle, plus ajusté, conçu cette fois avec des roues plus petites. Karen, elle, s’est réjouie qu’à partir de maintenant, le chiot va cesser de tomber sur la truffe. « Il se déplace très bien. Il commence maintenant à sauter. Il le fait quand il est content », a-t-elle précisé.

 

NEW TUMBLES VIDEO taken November 19, 2015Second wheelchair fitting !!! He’s not too happy about it and mostly just…

Posté par Crystal Richmond sur jeudi 19 novembre 2015

Le Centre d’innovation a promis de toujours prendre en charge les roues du petit fauteuil roulant et s’est dit ouvert à d’autres collaborations animalières.