Une comète ressemblant à une tête de mort frôlera la Terre pour Halloween

ESPACE Le corps céleste passera à 486.000 kilomètres de la Terre...

A.B. avec AFP

— 

La comète qui doit frôler la Terre pour Halloween ressemble étrangement à une tête de mort.
La comète qui doit frôler la Terre pour Halloween ressemble étrangement à une tête de mort. — NASA / AFP

Un énorme objet spatial doit frôler la Terre ce samedi. Hasard ou coïncidence en ce jour de la fête d’Halloween, le corps céleste, vraisemblablement une comète morte, ressemble étrangement à une tête de mort, selon la Nasa, qui a posté un Gif de ce curieux objet sur son compte Twitter.

Ressemblance étrange avec un crâne

Deux cavités sombres pour les yeux, un trou rond au niveau du nez creusés sur une forme blanchâtre en forme de crâne : la photo diffusée par la Nasa est frappante. « Le gros rocher spatial qui va passer près de la Terre pour Halloween est très probablement une comète morte, qui ressemble étrangement, et de façon opportune, à un crâne », écrit la Nasa dans un communiqué.

« On dirait qu’elle a revêtu un déguisement de crâne pour son passage (près de la Terre) pour Halloween », s’amuse Kelly Fast, scientifique de la Nasa citée dans le communiqué.

Les astronomes avaient d’abord pensé qu’il s’agissait d’un astéroïde lorsqu’ils ont détecté l’objet début octobre, ils l’ont donc baptisé Asteroid 2015 TB145.

Mais après l’avoir mieux observé grâce au télescope infrarouge de la Nasa (IRTF) installé à Hawaï, ils ont déterminé qu’il s’agit « plus probablement dune comète morte qui a perdu ses matériaux volatils après de nombreux passages autour du soleil », explique lagence spatiale.

Un passage à 486.000 kilomètres de la Terre

Grâce à un radio télescope doté d’une antenne de 305 mètres de diamètre, installé à Arecibo à Porto Rico, les scientifiques ont d’autre part pu détecter les images montrant son étrange ressemblance avec une tête de mort, le symbole d’Halloween, la fête de la veille de la Toussaint.

Le corps céleste avait déjà attiré l’attention des scientifiques par sa vitesse très rapide et sa grande taille, avec quelque 600 mètres de diamètre.

S’il doit « frôler » la Terre, il ne risque toutefois pas d’entrer en collision avec elle ce samedi, puisqu’il passera tout de même à quelque 486.000 kilomètres de distance de la planète, soit 1,3 fois la distance qui sépare la Terre de la Lune.