Elle envoie les paroles d’une chanson d’Adele à son ex, il la croit ivre

MALENTENDU Elle lui a écrit le texte de la chanson « Hello »…

A.Ch.

— 

La chanteuse Adele dans le clip «Hello»
La chanteuse Adele dans le clip «Hello» — Capture d'écran Youtube

Que faire avec un ex ? Des expériences, pardi. Mary Calderella, une jeune américaine d’Atlanta a envoyé les paroles de la chanson « Hello » d’Adele à son ex petit ami pour… pour rien, en fait. Sauf faire le buzz sur Twitter en postant les captures d’écran de la conversation absurde qu’elle a eue avec le garçon complètement perdu.

« J’ai l’impression que tu vas regretter d’avoir dit ça quand tu seras sobre »

« Hello », commence-t-elle, « J’ai dû appeler des centaines de fois ». « Tu dois avoir un mauvais numéro », lui répond le pragmatique jeune homme. « J’ai oublié comment c’était avant que le monde ne s’écroule à nos pieds », poursuit la chanson. « Qu’est-ce que tu veux dire ? », s’interroge le garçon. « Te dire que je suis désolée d’avoir brisé ton cœur mais ça ne fait, ça ne te fait visiblement plus de mal maintenant », écrit la jeune fille. Le jeune homme commence à s’inquiéter : « C’est moi qui devrait être désolé. Et tu dis toujours que tu es parfaitement bien maintenant. Je te manque vraiment ? ».

Et là, la chanson devient concrète : « Je me demandais si après toutes ces années, tu aimerais qu’on se revoit », recopie la jeune fille. Le garçon pense alors que son ex copine est très très alcoolisée : « J’ai l’impression que tu vas regretter d’avoir dit ça quand tu seras sobre ». Mary ne se démonte pas : « Ce n’est pas un secret que nous n’avons plus assez de temps ». « Plus assez de temps ??? », lui répond le garçon perdu mais persistant. « C’est si typique de ma part de parler de moi-même, je suis désolée, j’espère que tu vas bien », lui font dire les paroles de la chanson.

Le garçon ne comprend plus rien : « De quoi tu parles ? Je te manque ? », lui demande-t-il, visiblement agacé. « Au moins je peux dire que j’ai essayé », poursuit Mary. Et là, le garçon craque. « La dernière fois que je t’ai demandé si on pouvait se revoir, tu m’as dit d’aller me faire f*** ». La chanson s’est arrêtée là. Lyrisme, quand tu nous tiens.