Italie: Une école bannit tongs et talons hauts pour cause séisme

REGLEMENT INTERIEUR Ces chaussures empêcheraient une sortie rapide en cas de tremblement de terre...

20 Minutes avec agence

— 

Une femme en talons hauts passe devant un panneau signalétique les interdisant à Ingelheim, Allemagne, le 20 avril 2010.
Une femme en talons hauts passe devant un panneau signalétique les interdisant à Ingelheim, Allemagne, le 20 avril 2010. — T. SILZ / AFP

Tongs, semelles compensées ou n’importe quels talons hauts dépassant 4 centimètres ne claqueront plus dans les couloirs de l’école secondaire l’Institut technique industriel d’Avezzano (Italie). La direction de l’établissement a décidé d’interdire ces types de chaussures.

Comment expliquer cette interdiction ? Non par un « puritanisme fanatique », se défend Anna Amanzi, citée par France Info. Selon la directrice de l’établissement, cette décision plutôt originale découle simplement de nouvelles mesures de sécurité calquées sur celles respectées au travail.

« Une condition nécessaire à l’apprentissage de la prévention et de l’éducation »

Après avoir analysé les chiffres répertoriant les accidents scolaires suite à un premier test en milieu scolaire, la direction de l’établissement aurait choisi de bannir tongs, compensées et talons hauts, autant de souliers qui empêchent « une sortie rapide en cas de tremblements de terre ». « Il s’agit d’une condition nécessaire à l’apprentissage de la prévention et de l’éducation, et particulièrement dans une zone de fort risque sismique », ajoute Anna Amanzi.

Rappelons-le, Avezzano se situe dans une zone où le risque de séisme est élevé. En 2009, la ville d’Aquila, se trouvant dans la même région, avait été dévastée par un tremblement de terre d’une magnitude 6,3. 309 personnes avaient perdu la vie.